Neuf erreurs des femmes qui font fuir les mecs biens dès les premiers rendez-vous

Soyons clairs! La plupart des femmes sont en position de force lorsqu’il s’agit de choisir avec qui elles veulent sortir, mais c’est loin d’être le cas lorsqu’il s’agit de mariage. C’est peut être triste à dire mais c’est comme ça! Les femmes  sont bien souvent en position de faiblesse et ne peuvent pas se payer le luxe d’être difficiles sur le choix de qui elles épousent. Car sortir avec quelqu’un c’est une chose,  se marier avec elle, ça en est une autre. En effet, le nombre d’hommes « épousables » est toujours largement inférieur au nombre de femmes impatientes de se faire passer la bague au doigt. De plus, passé la vingtaine, le potentiel d’attractivité d’une femme chute drastiquement avec chaque année qui passe, tandis que cette de l’homme augmente jusqu’à la quarantaine. Ayant eu à fréquenter beaucoup de femmes dans la vingtaine et en quête sincère de l’âme sœur, j’en ai croisé pas mal qui feraient des cas d’écoles, tellement les erreurs qu’elles faisaient sans même s’en rendre compte étaient grossières. Paradoxalement, ce sont même celles qui soufrent le plus d’être célibataires qui donnent le moins envie aux hommes de les fréquenter.

Si tu es une femme célibataire dans la vingtaine, sache que tu es dans la période critique de ta vie où tu as le plus de chances de rencontrer l’homme idéal.  Alors voici quelques erreurs à ne pas commettre si tu ne veux pas passer à coté de la perle rare.

1. Surjouer le rôle de princesse sur un piédestal.

Honnêtement, on s’en fout de ton complexe de cendrillon! Et s’insiste sur le mot « surjouer ».  Les hommes « intéressants » ont déjà suffisamment d’options à portée de main. Cet homme charismatique sur lequel tu as jeté ton dévolu est le même que de nombreuses autres femmes convoitent aussi. Les VRAIS hommes, et en particulier ceux qui ont la tête bien posé sur les épaules et prêts à s’engager sérieusement, ne veulent pas perdre leur temps et leur énergie à courir après les femmes qui se prennent pour des princesses alors qu’on ne sait rien d’elle.  Un homme prêt à se caser choisit toujours la voie de la facilité. Et c’est souvent celle qui est la plus « banale » qui l’emporte. L’homme choisit une femme « normale » et ensuite, la traite en princesse. Alors redescend de ton piédestal et essaye d’être plus « normale ». Si tu recherches un chevalier dans une armure d’acier, tu dois aussi être capable de te regarder dans le miroir et d’y voir de façon objective une princesse en robe blanche. Si ce n’est pas le cas, oublie le conte de fée. Sinon, il te rangera dans la catégorie des michetonneuses.

Gold-digger : Comme une pute...juste plus intelligente

2. Faire semblant d’être une autre pour « jouer le jeu de la séduction »

Par pitié la séduction ce n’est pas un jeu de rôle. La vie ce n’est pas Sex & the City ou tout autre série télé où tu dois jouer un personnage. Sois toi même. Parle de tout ce que tu veux, pose toutes les questions que tu veux. Au resto, même au premier rendez-vous, commande ton plat de poulet favori ou ton double cheeseburger au bacon si tu en as envie. Ne cherche pas à impressionner ou à faire semblant. Ne te prends pas la tête à chercher à faire bonne impression à tout prix. je suis souvent amusé de voir à quel point les femmes avant un rendez vous se prennent la tête sur les détails comme le choix de la robe, du sac à main, la couleur du vernis, etc… Elles passent des heures à préparer les détails. Détails que 99% des hommes ne remarqueront même pas. Si tu enfiles un costume et adopte la personnalité d’une autre, tu ne fais que retarder l’inévitable : la révélation de ta véritable identité/personnalité à l’autre. Si tu n’es pas encore tout à fait certaine de qui tu es et de ce que tu recherches vraiment, ce n’est pas grave. Il ne cherche pas la femme parfaite. Mais une relation saine se construit sur des bases solides, et l’authenticité en fait partie.

angry-black-woman-thumb-400xauto-16601

3. Faire la « super-independent woman »

Laisse-le contrôler, décider. Du moins, donne lui cette impression. Donne lui de l’espace ou montre-lui qu’il y a de l’espace dans ta vie pour quelqu’un d’autre. Sinon, il te verra comme une fille qui n’a pas besoin de lui, à qui il ne peut rien apporter de plus et réciproquement. Il m’est arrivé une fois de sortir au ciné avec une fille que je venais de rencontrer. Arrivée devant le cinéma peu avant moi, elle a pris son billet et seulement le sien sans même m’attendre. Peu après, rebelote au restaurant où elle a payé sa note sans demander mon avis. Il va sans dire que j’ai immédiatement coupé court. Même s’il n’y a rien de plus sexy qu’une femme indépendante, il faut comprendre la définition de l’indépendance pour les hommes. Seule un mec qui a trop la flemme et/ou qui n’en a rien a foutre de toi sera bien content d’économiser grâce à ton attitude.

4. Jouer la féministe/anti-sexiste radicale et grande gueule.

Les ultra féministes ont tendance à confondre « femme soumise » et « femme cool ». Elles sont tellement obsédés par leur désir d’être égales aux homme qu’elles en oublient une chose : 99,99% du temps, on s’en bat les steaks. Si tu te sens une âme de militante féministe, freine tes ardeurs. Et oui, on est sexistes, machistes, ou tout ce que vous voulez. En attendant, comme disait Sacha Guitry, on vous concéderait volontiers d’être supérieures, si ça pouvait vous dissuader de vous prétendre nos égales. Traduction : on s’en branle de tes combats féministes. En fait, un homme bien à la base, est plutôt modéré et réceptifs à la lutte contre les abus et discriminations en tout genre. Conséquence, il se sentirait immédiatement rejeté, exclu face à ta position radicale perçue comme accusatrice implacable. De plus, avec la multiplicité des courants féministes qui se contredisent quelquefois, il est facile qu’il te prenne pour une misandre cachée sous le voile du féminisme.

5. Lui cacher tes véritables sentiments vis à vis de lui

… ou lui envoyer des messages subtils en espérant qu’il comprendra.

Je suis désolé de vous décevoir mesdemoiselles mais non! Les hommes ne comprennent pas les sous-entendus et ne lisent pas entre les lignes. Les hommes ne vont pas chercher à interpréter tous vos faits et gestes. Fais simplement ce qui te semble clair, direct et juste. Si tu veux lui envoyer un SMS pour lui dire merci après une magnifique soirée, fais le! Si tu veux l’embrasser après le 3eme rendez-vous, fais le! Si tu as envie de lui dire qu’il n’est qu’un sale con parce qu’il ne t’appelle pas, fais le! Sans détour!

6. Faire la femme « trop occupée »

Ne fais jamais la femme trop occupée pour accepter un rendez-vous. Parce que tu ne l’es pas. C’est une excuse qui ne trompe personne. C’est une des choses qu’on se dit à nous même parce qu’on veut désespérément le croire. Si tu désires ardemment quelque chose, tu trouveras d’une façon ou une autre le temps de le chercher, de le trouver, et de le garder.

7. Ragoter sur les autres.

Si tu adores colporter les ragots, bitcher avec tes copines sur un tel ou une telle, évite avec un mec. S’il n’existe pas de magazine People pour hommes, c’est qu’il y a bien une raison. On en a rien à foutre de savoir qu’une telle couche avec un tel ou que X a été aperçue à tel endroit avec Y.

gossip

8. Dire du mal de tes ex.

Corrollaire du point précédent. Les autres ça inclut tes exs. Surtout que hommes et femmes ont parfois différentes façons d’interpréter un fait. Évite d’exprimer de la colère ou de la haine envers tes ex. Quand tu le fais face à un mec, il s’imagine lui même comme quelqu’un que tu détesteras un jour dans le futur. Ce qui peut justifier un rétropédalage surprise.

 9. Ne pas assumer ton nombre d’ex-lovers

Tout le monde a un chiffre clé. C’est une des choses qui s’additionne lorsqu’on expérimente les relations amoureuse. Que le nombre d’hommes que tu as connu soit jugé élevé, normal, ou faible ne relève que la perception totalement subjective de chacun. Que tu ai couché avec un ou cinquante mecs avant, assume le tout simplement sans t’en vanter ou en avoir honte. Il n’y a pas de quota à respecter. Le sexe ne change pas la personnalité d’une personne. Une pétasse qui n’a jamais été avec un homme avant n’est pas différente d’une pétasse qui a baisé avec la moitié de la ville. Une fille bien qui est toujours vierge et pudique à 25ans n’est pas différent d’une fille bien qui aime le sexe. Si on a tendance à préférer une femme « unique » ou « très peu utilisée » c’est juste parce que nous jugeons généralement une femme sur sa RÉPUTATION, qui dépend en grande partie de son historique sexuel.  Un homme se fout totalement du nombre d’amants que tu as pu avoir s’il te considère comme une femme objet qu’on saute et qu’on jette. A l’inverse si tu l’intéresse pour du sérieux, le mariage, les enfants, il vivra certes mal le fait que tu ai eu de nombreux ex (et cela le hantera); mais cela ne l’empêchera pas croire en votre couple et de vous donner une chance. Alors, si tu es incapable d’aborder sans complexe la question du nombre d’ex, c’est mal barré!

Beaucoup de femmes sont extrêmes. Entre la demoiselle en détresse et la Surperwoman, il y a un gap énorme dans lequel beaucoup d’hommes se sentent à l’aise. Il ya certainement toujours des hommes qui recherche l’une ou l’autre de ces extrêmes, mais bonne chance pour les trouver.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire