Bruxelles: un jeune Congolais de 23 ans tué de coups de couteau ce samedi matin près du canal

Un jeune congolais de 23 ans a été tué de coups de couteau, ce samedi matin vers 6h, près du canal de Bruxelles, Quai de la Voirie. Les autorités judiciaires sont encore sur place ce début d’après-midi. La police parle de « règlement de comptes », mais des membres de la famille de la victime, William S., évoquent sur place une violente dispute à l’issue d’une soirée. Certaines sources font état d’un lien de la victime avec une bande urbaine.

C’est entre 5h30 et 6 h du matin que les faits se sont déroulés, sur quai de la Voirie à Bruxelles, une perpendiculaire au canal située juste en face du site de Tours & Taxis où se tient ce week-end le festival Couleur Café. Cette large rue pavé borde le grand garage Citroën mène au quai des Péniches où une soirée était précisément organisée dans la nuit de vendredi à samedi, sur une péniche amarrée dan le bassin Béco.

La victime, William S. (23 ans) y participait. « Il avait quitté la maison familiale, à Vilvorde, vers 17h », nous dit un de ses cousins venus sur place après avoir été informé de la terrible nouvelle de l’agression mortelle. Au milieu d’une dizaine de membres de la famille congolaise rassemblée devant le périmètre de sécurité dressé par la police, ce cousin nous décrit le disparu comme « un garçon sans histoire, qui n’était plus aux études et vivait de petits boulots. »

Cependant, une autre source digne de foi nous affirme que William S. serait connu pour avoir des liens avec la bande urbaine bruxelloise des Bagdad. Toujours est-il qu’à la fin de la soirée vers 5h30 du matin, une violente altercation l’a opposé à une autre personne. les deux hommes se sont battus et William a été mortellement touché par un ou plusieurs coups de couteau. Il est décédé sur place et, vers midi, son corps gisait toujours sur le sol en attendant l’examen du médecin légiste et les relevés d’ADN du service labo de la police fédérale.

On ignore si l’auteur des faits a pu être identifié et interpellé. La porte-parole du parquet de Bruxelles a refusé de livrer toute information sur le crime, avant de partir sur les lieux en descente vers 11h15.

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire