Airtel se met au « Nzango »!

Après le football où il s’est investi en République Démocratique du Congo,  avec notamment à l’affiche l’organisation du tournoi « Airtel Jeunes Talents », le numéro un de la téléphonie cellulaire en RDC a décidé d’élargir le champ de sponsoring des sports. La deuxième discipline sportive qui bénéficiera désormais du soutien d’Airtel/RDC s’appelle «Nzango».

C’est l’Athénée de la Gombe qui a servi de cadre, le samedi 8 mars, au lancement officiel du challenge « Airtel Nzango » au cours d’une cérémonie haute en couleurs marquée par plusieurs moments forts.

Tout a débuté par un match de Nzango opposant deux équipes de 4 joueuses chacune, en guise de démonstration pour permettre au public présent d’avoir l’idée sur la façon dont se déroule une rencontre de Nzango.

Le match terminé, on a assisté à la remise du trophée par l’association des journalistes sportifs dénommée « Médias Sports » à Airtel en sa qualité de meilleur sponsor sportif en République Démocratique du Congo.

Le coordonnateur de « Médias Sports » James Katambwa a expliqué pourquoi Airtel mérite la qualification de meilleur sponsor sportif en RDC, et les raisons qui ont amené son organisation à primer cette société de télécommunication. Parmi ces raisons, il y a le soutien à la jeunesse congolaise pour le développement du football à travers l’organisation du tournoi « Airtel Jeunes Talents », a-t-il indiqué.

Concernant la cérémonie de remise de trophée aux lauréats, il a annoncé que « Médias Sports » ne le fera plus dans des salles climatisées comme ce fut le cas. La cérémonie de remise de trophée se déroulera désormais sur le terrain d’activités. Et Airtel ouvre le bal pour ce faire, avec le trophée « Alama » en langue Swahili, qui signifie « Empreinte » en Français.

Airtel investit à long terme

Réceptionnant le trophée au nom du Directeur Général d’Airtel/RDC, le Directeur de marketing Cheikh Sarr a fait remarquer que sa société travaille sur le long terme. En clair, Airtel investit dans la durée et vise beaucoup plus l’avenir. Voilà ce qui explique cet investissement dans la jeunesse congolaise à travers la préparation de futures stars de football par l’organisation du tournoi «Airtel Jeunes Talents».

Après le football, Airtel ne fait qu’élargir son sponsoring envers d’autres disciplines sportoves comme c’est le cas ce jour avec «Nzango».

Relayant son directeur de marketing, le Chargé de communication externe et Relations publiques d’Airtel/RDC, Dandy Yeal, a fourni d’amples détails sur le déroulement du challenge « Airtel Nzango ».

Lancé officiellement le 8 mars, journée mondiale de la femme, le tournoi est actuellement en sa phase préliminaire. Car, le tournoi proprement dit démarrera début avril 2014 et se déroulera à travers les cinq régions commerciales d’Airtel que voici :

  • Kinshasa : pour la capitale ;
  • Katanga : pour toute la province qui porte le même nom ;
  • Grand Kasaï : pour les deux provinces du Kasaï (Occidental et Oriental) ;
  • Grand Est : Province Orientale, Nord Kivu, Sud Kivu, et Maniema ;
  • BBE : pour l’Ouest regroupant les provinces de Bandundu, Bas-Congo, et Equateur.

Au total, il y aussi 72 équipes de «Nzango» réparties comme suit : Kinshasa 32, Katanga 16, Grand Kasaï 8, Grand Est 8 et BBE 8, prendront part à ce challenge qui se déroulera à Kinshasa pour la région qui porte le nom, à Lubumbashi pour le Katanga, à Mbuji-Mayi pour le Grand Kasaï, à Goma pour le Grand Est, ainsi qu’à Matadi pour la région dite BBE.

L’orateur a aussi donné des détails quant à l’organisation du tournoi. Avant d’annoncer que tous les frais (voyages, séjour, participation aux matches par le public… y compris des frais techniques) seront pris en charge par Airtel. La fédération est totalement déchargée des dépenses liées au déroulement du tournoi « Airtel Nzango ». Il faut retenir ici qu’il s’agit du challenge « Airtel Nzango », et non du championnat Nzango que la fédération a toujours organisé.

Une cagnotte dont le montant n’a pas été révélé est prévue pour les équipes gagnantes du tournoi qui prendra 1 mois et demi.

En outre, Dandy Yela a annoncé l’engagement de sa société à financer les projets visant le développement de cette discipline en RD Congo. Donc, les mamans ont tout intérêt à saisir cette opportunité en présentant leurs projets en bonne et due forme afin d’obtenir le financement.

A son tour, la fédération a renseigné que la discipline «Nzango» dispose à ce jour de 9 ligues fonctionnelles. Il reste à installer 3 autres notamment dans les provinces de l’Equateur, Maniema, etc.

Donc, ne participeront au challenge Airtel que les ligues existantes.

Dom

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire