Des officiers FARDC ont tenté de détourner une importante cargaison de la ration militaire

Cette ration, constituée d’environ 400 boîtes de sardines, de plus de 200 sacs de farine de maïs, de 70 sacs de haricots et de 18 cartons de sucre, a été trouvée aux domiciles de ces deux officiers incriminés, après une perquisition.

Deux officiers militaires du Bureau de la logistique du secteur opérationnel Sokola 1 ont tenté, dimanche 31 juillet dernier, de détourner une importante cargaison de la ration militaire, à Beni (Nord-Kivu).

Cette ration, constituée d’environ 400 boîtes de sardines, de plus de 200 sacs de farine de maïs, de 70 sacs de haricots et de 18 cartons de sucre, a été trouvée aux domiciles de ces deux officiers incriminés, après une perquisition conduite par le Substitut de l’auditeur de Beni.

Arrêtés et mis au cachot, ces deux militaires ont été libérés de force, sur ordre du commandant de l’opération Sokola 1 à Beni.

En revanche, le 1er substitut de l’auditeur de Beni, ayant mené cette réquisition, a été tabassé par la garde personnelle du commandant de l’opération Sokola 1, affirment certains officiers des FARDC à Beni.

La scène s’est déroulée au bureau de l’auditorat militaire garnison de Beni-Butembo.

Pour sa part, le commandant de l’opération Sokola 1 à Beni, général Marcel Mbangu, accuse l’auditorat militaire d’avoir arbitrairement arrêté ses deux soldats.

Au sujet des sévices infligés au substitut de l’auditeur de Beni, le général Mbangu parle de l’intox.

A Beni, les magistrats civils et militaires menaceraient d’entrer en grève pour protester contre ces mauvais traitements infligés à leur collègue.

Radio Okapi