Des FDLR attaquent et tuent un militaire FARDC près de Rutshuru

L’armée congolaise a affirmé vendredi avoir perdu un soldat et tué un assaillant lors d’une attaque, la veille, contre une de ses positions par les rebelles hutus rwandais (FDLR) dans l’est du pays.

« Nous avons perdu un militaire et nous avons tué un milicien de Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) », a déclaré Guillaume Djike, porte-parole de l’opération militaire Sokola II.

Les assaillants ont réussi à s’enfuir après l’attaque.

« La fouille dans la zone continue », a ajouté l’officier.

L’attaque s’est déroulée dans la localité de Tongo, dans le territoire de Rusthuru, à 75 km au nord de Goma, dans la province du Nord-Kivu, théâtre de violences depuis plus de vingt ans.

Les FDLR ont été créés par des Hutu rwandais réfugiés dans l’est de la RDC après le génocide des Tutsi au Rwanda de 1994.

Les fondateurs de ce mouvement sont recherchés par la justice internationale qui les accuse d’avoir pris une part active au génocide rwandais.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire