La RDC 10ème puissance militaire en Afrique? Un responsable de l’armée approuve!

« Les capacités opérationnelles des forces armés de la République démocratique du Congo (FARDC) se sont améliorées d’une manière positive sur plusieurs aspects tactiques et logistiques », a déclaré récemment le général Léon Kasonga, porte-parole nationale de l’armée.

Le général Léon Kasonga a donné ces affirmations au cours d’un entretien à Xinhua, en marge des préparatifs pour l’organisation d’un grand défilé militaire marquant le jour de l’indépendance de la RDC, prévu le 30 juin, qui va se tenir en présence du président Joseph Kabila dans la ville-province de Maniema à Kindu.

Le mois dernier, le site américain « Global Fire Power », spécialisé sur les questions de défense, a classé l’armée de la RDC à la 10ème position des puissances africaines et 73ème rang au monde, avec un effectif de 155.000 militaires et de 1.500 réservistes, 250 chars, 42 avions militaires, dont 2 chasseurs, et de 20 navires et bâtiments de guerre.

« L’armée que nous avons à ce jour sur l’ensemble du territoire national est une armée capable de relever n’importe quel défi sécuritaire grâce au réformes engagées par le commandant suprême Joseph Kabila, président de la République », a déclaré le porte-parole Léon Kasonga.

Selon le général Kasonga, la réouverture de toutes les écoles militaires de l’armée et la modernisation avec des équipements appropriés par les autorités du pays ont permis à l’armée de retrouver sa capacité dans les résultats sur terrain.

« Grâce à la détermination de nos autorités hiérarchiques appuyées par nos partenaires, nous avons formé et équipé plusieurs unités de notre armée », a poursuivi M. Kasonga.

Les réformes engagées par les autorités au sein de la force militaire ont permis aux forces armés de reprendre le contrôle total de l’ensemble du territoire national, selon le porte-parole.

Parmi les autres exemples, il est aussi revenu sur la victoire de l’armée contre les éléments du M23 dans l’est du pays, et le démantèlement de plusieurs bastions des rebelles ougandais ADF dans la province du Nord-Kivu.

Plusieurs experts soulignent aussi que l’amélioration rapide de la capacité militaire de l’armée congolaise est aussi les résultats d’une bonne coopération militaire établie par Joseph Kabila avec un certains nombres des pays partenaires.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire