Deux compagnies de l’armée rwandaise occupent une colline dans l’Est

Des éléments de l’armée rwandaise- RDF se sont déployés depuis lundi sur la colline congolaise de Kanyesheja, localité de Kabagana 2, dans le groupement de Buhumba, en territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu. L’alerte a été donnée par le Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme-CEPADHO.
L’occupation de l’armée rwandaise a été précédée par l’arrivée d’une cinquantaine d’hommes accompagnant les vaches. ‘‘Une manière de faire croire que les bergers étaient en pleine action de pâturage’’, affirme Omar Kavota, le porte-parole de la société civile du Nord-Kivu. Les bergers ainsi que leurs vaches se sont tous volatilisés dans le parc national de Virunga. ‘‘Toute tentative des Fardc à les retrouver s’est avérée vaine’’, précise le Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme. Les habitants ont indiqué qu’au moins deux compagnies de la Rwanda Defense forces lourdement armées occupent la zone. Le coordonnateur-directeur exécutif du Cepadho, Omar Kavota affirme que cette nouvelle incursion intervient quelques semaines seulement après la démarcation commune de la frontière avec le Rwanda. Pour lui, il paraît dangereux que l’armée rwandaise se soit décidée de traverser en pleine journée la borne frontalière no.19, une borne bien marquée avant d’atteindre la colline de Kanyesheja 2.

‘‘C’est ici l’occasion pour notre organisation de dénoncer que depuis les affrontements ayant opposé l’armée rwandaise-RDF à l’armée congolaise à Kanyesheja le 11 juin 2014, l’armée rwandaise ne s’est jamais retirée complètement de ce lieu’’, dénonce-t-il. L’organisation considère que ce renforcement est un signe avant coureur que l’armée rwandaise prépare une mauvaise surprise. Depuis la débâcle du M23, la RDF occupe jusqu’à ce jour le Village de Murambi, en groupement Munigi toujours en territoire de Nyiragongo, derrière les bornes frontalières 10 et 11 du côté Congolais.

Pour éviter de nouvelles tensions entre le Congo-Kinshasa et le Rwanda, le Cepadho alerte ainsi le gouvernement congolais et invite le Mécanisme conjoint de vérification de la Cirgl à se pencher rapidement sur cette situation.

Avec 7sur7.cd

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire