Machine à voter: La CENCO pour une certification nationale et internationale

 

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) a, lors d’une conférence de presse, exprimée son point de vue sur la machine à voter, objet de plusieurs controverses entre les parties prenantes aux élections à venir.

Pour lever l’imbroglio autour de cette machine et regagner la confiance des acteurs politiques, les prélats catholiques ont opté pour la certification nationale et internationale de la machine à voter. Les évêques de la CENCO ont proposé la certification de cet outil par des experts tant nationaux qu’internationaux.

Les évêques affirment que leur proposition fait suite aux nombreux doutes émis notamment par la commission électorale de la République de Corée du sud (NEC) sur l’utilisation de la machine à voter.

“Les voix discordantes se multiplient jusque dans la fabrication et la provenance de ces machines. La CENCO réitère sa demande de la certification de machines à voter par des experts nationaux et internationaux afin de trouver un consensus capable de rassurer toutes les parties prenantes sur le volet technique et sur le volet juridique”, a déclaré l’abbé Donatien  Nshole, secrétaire général de la CENCO au cours d’une conférence de presse ce vendredi 13 avril.

Les principales forces de l’opposition dont l’UDPS, l’UNC, le MLC et l’Ensemble ont, une fois de plus, rejeté mercredi dernier la machine à voter. Ils avaient, à la place, demander le retour au système traditionnel de vote manuel.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire