Type to search

La une

L’EU offre 5 millions d’euros pour la crise au Kasaï

Share

La Commission européenne a annoncé une nouvelle aide humanitaire de 5 millions d’euros en faveur de nombreuses personnes qui ont un besoin urgent d’aide dans les provinces du Kasaï en République démocratique du Congo, en proie à un conflit.

Cette enveloppe porte le montant de l’aide humanitaire fournie par l’UE aux personnes les plus vulnérables en République démocratique du Congo à près de 28 millions d’euros depuis le début de l’année.

«L’Union européenne est extrêmement préoccupée par la crise humanitaire qui sévit actuellement au Kasaï et qui voit un très grand nombre de personnes exposées à d’atroces souffrances. Le montant mis à disposition aujourd’hui aidera, pour la toute première fois dans cette région, nos partenaires humanitaires à répondre aux besoins les plus urgents des personnes touchées par le conflit. Cela étant, seuls le dépôt des armes et le rétablissement de la paix permettront, en définitive, à tous ceux qui sont victimes de ce conflit de rentrer chez eux et de reconstruire leur vie», a déclaré le commissaire européen chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, M. Christos Stylianides.

La situation dans le Kasaï n’a cessé de se détériorer au cours des derniers mois: 8 provinces et 2,6 millions de personnes sont désormais touchées par le conflit.

Plus de 1,3 million de personnes sont actuellement déplacées à l’intérieur du pays et quelque 35 000 nouveaux cas ont été signalés au cours du seul mois de mai. Depuis le début de l’année, 8 000 personnes par jour ont été déplacées en moyenne.

Le financement de l’UE annoncé aujourd’hui contribuera à répondre aux besoins les plus urgents des personnes déplacées à l’intérieur du pays, dont la plupart sont des femmes et des enfants. Il contribuera à répondre à leurs besoins en matière de protection, à fournir une aide vitale incluant l’accès à l’eau et l’assainissement, des abris ainsi qu’une aide dans les domaines sanitaire et alimentaire. Il permettra également de renforcer les capacités logistiques des partenaires humanitaires dans un pays où l’accès à certaines régions est souvent difficile en raison du manque d’infrastructures et du niveau élevé d’insécurité. Selon les estimations, quelque 200 000 personnes devraient bénéficier des interventions financées par l’UE.

Laisser un commentaire