DCMP remporte le derby kinois devant Vita Club et prend la tête du championnat

Vita Club s’incline (2-0) face à DCMP. Malgré quelques changements opérés de part et d’autre, le score n’évoluera plus jusqu’au coup de sifflet final. Le DCMP remporte le derby et prend la tête du championnat avec 11 points alors que vita club reste quatrième avec six points. Otis Ngoma remporte une de plus son duel face à Florent Ibenge.

Ce week-end, le play off de la Ligue nationale de football (Linafoot) a vu se dérouler le derby de la capitale congolaise entre DCMP et l’As Vita Club. Avant le coup d’envoi de cette rencontre, la team vert et blanc comptait 8 points en quatre sorties, alors que les bana vea en comptaient 6 avec le même nombre de matches. Donc, l’équipe gagnante de cette rencontre allait prendre la tête du championnat de la Linafoot.

La première période a vu les deux équipes se neutraliser, chacune cherchant à trouver la faille. Vita club semblait être bien organisé au milieu du terrain avec le trident Munganga, Sidibé et Ngonda qui laissait son habituel poste de latéral gauche au revenant Lomalisa. Mais les poulains du coach Ibenge avait du mal en attaque car les ailiers Emomo et Richard étaient moins percutant laissant Etekiama trop esseulé en pointe.

Du côté du DCMP, il y a eu des mouvements en attaque, trop souvent initiés par Ricky Tulunge qui combinait bien avec ses compères Makusu et Kazadi mais sans pour autant inquiéter le gardien Lomboto. C’est sur un score de zéro but partout que l’arbitre a renvoyé les deux formations aux vestiaires.

A la deuxième période, DCMP a mis le pied sur l’accélérateur. A la 52ème minute, alors excentré sur le côté gauche, Mundele fait la passe à Tulenge qui, d’un super contrôle, efface le défenseur pour aller battre le portier vert et noir pour le un à zéro. A la 59ème minute, sur une action initiée par Tulenge pour Kazadi qui donne à Mundele, l’ancien attaquant de pointe de Vita club qui, d’un joli dribble, élimine Lomboto pour marquer le deuxième but. La fameuse TKM vient encore de frapper.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire