Sans budget ni crédits provisoires, la RDC est bloquée

Le Premier ministre sortant, Samy Badibanga a, en décembre 2016, sollicité les crédits provisoires à l’Assemblée nationale. Ceux-ci devaient permettre à son gouvernement de fonctionner pendant un court délai en attendant le budget. Ces crédits provisoires viennent de s’épuiser et le pays n’a pas toujours de budget.

Député national de l’Opposition, Toussaint Alonga monte sur ses grands chevaux. « Vous n’allez pas continuer à gérer l’État congolais pendant plus de 6 mois en vertu du principe des crédits provisoires. Le Premier ministre Tshibala doit déjà imaginer très rapidement le projet d’un budget« , a-t-il souhaité.

A Top Congo FM, cet élu du Mont-Amba signale que le pays n’a même plus d’argent pour payer les fonctionnaires alors que l’humanité célèbre, ce jour, la fête du travail dont le thème autour du salaire décent.

Pour lui, la solution pourrait venir du gouvernement Tshibala. « Nous en avons assez. Les congolais sont fatigués d’attendre. Qu’on installe ce gouvernement et qu’il présente rapidement son budget à l’Assemblée nationale« , a-t-il souhaité.

Faisant partie de l’autorité budgétaire, Toussaint Alonga demeure d’avis que « le budget incarne la vision managériale de l’État ».

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire