Dans une communication du Bureau politique de la MP, cette famille politique du Chef de l’État rappelle aux évêques que le Congo est un pays laïc et les exhorte de rester neutre en a tenant à l’écart de la politique active.

Le Bureau de la Majorité présidentielle regrette énormément cette déclaration d’allure négationniste de la part de la CENCO d’autant plus que ces propos sont perçus par l’opinion nationale comme un acharnement inexplicable, éloigné de l’amour comme un des points cardinaux du christianisme, contre un homme de bonne volonté au service de la paix“, indique ce communiqué de la MP signé par Alain Atundu, son porte-Parole.

Pour le Bureau politique de la Majorité, les déclarations et les décisions de la CENCO, “structure privée”, n’ont aucune valeur, ni autorité moins encore une certaine force contraignante, mais créent une certaine concurrence déloyale entre les institutions président de la République et CENCO.

La posture institutionnelle de la CENCO dans cette interprétation curieuse de la situation politique de notre pays apparaît comme une attitude de concurrence déloyale vis-à-vis de l’institution président de la République qui agi avec diligence nécessaire conformément aux exigences de sa conscience républicaine et aux impératifs de son devoir constitutionnel de garant de la nation et du bon fonctionnement des institutions“, signale le communiqué.

Pour pas Majorité présidentielle, Bruno Tshibala est un “Premier ministre présenté par le Rassemblement et que son gouvernement sera à la fois de grande inclusivité et d’union nationale”.

La rédaction de cette communication de la MP est intervenue à l’issue d’une réunion stratégique, dirigée par le secrétaire général Aubin Minaku, tenue cet avant-midi pour examiner le développement des consultations par le Premier ministre en vue de la formation de son gouvernement.