C’est dans un communiqué parvenu à Direct.cd, signé par le Président du Conseil des sages, Pierre Lumbi, que cette principale coalition de l’opposition frappée par des dissidences affirme qu’elle ” ne participera pas aux consultations initiées par Monsieur Bruno Tshibala pour la formation de son gouvernement et elle n’a mandaté personne pour la représenter auxdites consultations”.

Pour les membres du Rassemblement, Joseph Kabila a intentionnellement l’accord du 31 décembre et de la résolution 2348, en nommant Bruno Tshibala à qu’ils dénient la qualité de “premier ministre présenté par le Rassemblement de l’opposition”. Par conséquent, ils appellent le Président de la République, Joseph Kabila, au respect sans délais et dans son intégralité, de l’accord du 31 décembre 2016.

” Le Rassemblement invite, encore une fois le peuple congolais à rester mobisé et vigilant pour poursuivre sans relâche les pressions sur le pouvoir jusqu’à ce que l’accord du 31 décembre 2016 soit intégralement mis en œuvre et les élections, libres, crédibles et transparentes organisees, au plus tard ke 31 décembre 2016″, instruit le communiqué.

Après l’avoir nommé premier ministre le 07 avril courant, le Président de la République Joseph Kabila a instruit son nouveau collaborateur de former son équipe qui doit travailler pour l’organisation des élections dans les termes de l’accord du 31 décembre tel qu’il l’a promis au peuple congolais dans son discours devant le parlement réuni en congrès.

Émanent de l’aile dissident dirigé par Joseph Olenga Nkoyi, Bruno Tshibala essuye le rejet de ses anciens compagnons dans la lutte conduite par le feu président de l’UDPS Étienne Tshisekedi qui refusent toute collaboration avec son prochain gouvernement