Les corps des experts des Nations Unies enlevés dans le Kasaï auraient été découverts, a signalé ce matin le site POLITICO.CD, une information confirmée par le gouvernement congolais qui dit cependant attendre “l’authentification des victimes”

Deux corps caucasiens, celui d’une femme et d’un homme, et celui d’un Congolais ont été retrouvés dans la région du Kasaï central, en RDC, a confirmé le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende à VOA Afrique.

Nous avons découvert deux corps d’Européens avec un corps d’un Congolais, dans un trou, près de la rivière où les deux experts avaient disparus. Et comme il n’y a pas d’autres étrangers disparus dans le pays, on craint que ce ne soit eux”“, a expliqué Lambert Mende à DIRECT.CD.

La rivière dont parle M. Mende est située dans la zone qu’avaient disparu, le 12 mars, deux experts de l’ONU en RD Congo, l’Américain Michael Sharp et la suédoise Zaida Catalán, ainsi que leurs quatre accompagnateurs congolais. Parmi ces derniers se trouvaient Betu Tshintela, un interprète, et Isaac Kabuayi, un chauffeur de moto, ainsi que deux chauffeurs de moto non identifiés, selon l’ONG Human rights watch.

Selon des sources locales, les trois corps découverts sont en état de décapitation.