La CPI confirme la plainte contre le président Josep Kabila

La Cour Pénale Internationale (CPI), par le canal de son bureau représentation à Kinshasa, a confirmé l’existence d’une communication «requête» déposée par l’association pour la promotion de la democratie et du développement, “APRODEC” en sigle, contre le président de la RRDC, Joseph Kabila.

Accusé comme auteur moral des exactions de services de sécurité, le chef de l’Etat congolais est poursuit torture, meurtre, et massacres à répétition exécutés par ses services d’après le dossier de la plainte. La représentation de la CPI à Kinshasa signale que la Cour est en train d’analyser cette communication avant d’étudier la possibilité ou pas d’ouvrir les enquêtes.

«Le président Joseph Kabila n’est pas encore poursuivi par la cour pénale internationale», martele Me Patrick Tshibuyi Wa Tshibuyi Chargé de sensibilisation auprès de la CPI.

Toute fois, la démarche amenée par l’association pour la promotion de la democratie et du développement rentre dans le cadre normal du fonctionnement de la CPI qui autorise à chaque individu ou groupe d’individus de la saisir pour de faits graves qui n’ont jamais trouvé des solutions avec la justice locale, a renchéri Me Tshibuyi.

4 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Les congolais ne devraient pas encourager ces démarches initiées par des ONG qui travaillent au bénéfice de l’impérialisme. Il faut un peu d’égard, de la reconnaissance pour les gens qui acceptent de servir la nation. On ne peut pas placer dans l’arène de l’incertitude, de la peur du lendemain les gens qui ont rendu des services aussi loyaux à la nation. La CPI si elle remplissait la fonction de la Justice, les Etats-Unis en auraient été membre. Je suggère que la RDC s’en retire. Tel est d’ailleurs le vœu de tous les pays africains jaloux de leur indépendance.

  • La CPI doivent lancer un mandat d’arret contre Joseph Kabila immediatement, Cet imposteur rwandais nous tue tous le jours, c’est comme si la RDC devient sa propriete privee, ça devient impossible d’y vivre. La misere est souffrance n’en parlons même pas. Kabila nous tue a petit feu.

  • Distraction pure et simple car la CPI ne montre pas des signes évidents de s’occuper de ce dossier. C’est pratiquement ce qui se passe à l’échelle de la RDC avec le fameux PGR contre tous les gotha du pays. Heureusement que les lois de Dieu sont impartiales et elles agiront le moment venu.