Portrait du nouveau Premier ministre Samy Badibangi

Nommé Premier ministre du gouvernement d’union nationale, à l’âge de 54 ans, par le Président de la République Joseph Kabila Kabange, jeudi 17 novembre 2016, Samy Badibanga Ntita est député national depuis le 15 février 2011, président du Caucus Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS- et président du groupe parlementaire UDPS et

Alliés à l’Assemblée nationale, le plus grand groupe de l’Opposition avec 55 élus sur environ 160 députés que compte ce camp politique à la Chambre basse du Parlement, où il siège à la Commission des ressources naturelles.

Samy Badibanga rencontre les politiciens Étienne Tshisekedi et Fréderic Kibasa Maliba dans sa jeunesse à Kinshasa, ce qui façonne son orientation politique démocrate et socialiste ainsi que sa volonté de rejet de la lutte armée et de la primauté de l’Etat de droit. De 2009 à 2011, il est le conseiller spécial d’Étienne Tshisekedi. À ce titre, il est chargé de la stratégie diplomatique de ce dernier, ce qui comprend communication, image, organisation et direction de sa campagne pour la présidentielle de 2011.

Des élections présidentielles très critiquées et dont les résultats ont été largement remis en cause par l’UDPS, accusant la Majorité de fraudes, d’arrestations arbitraires, de manipulations et même de violences répressives. Après la proclamation des résultats, Etienne Tshisekedi, retranché dans sa résidence, s’est depuis lors auto-proclamé président élu de la RD-Congo.

Alors que de nombreux candidats de l’UDPS avaient été élus députés nationaux aux élections législatives concomitantes, le président Tshisekedi avait annoncé l’annulation de ces dernières. Malgré les instructions du leader de l’UDPS, 42 élus du parti, dont Samy Badibanga, sont allés siéger au Parlement, considérant leur élection comme crédible, souhaitant respecter le peuple RD-congolais qui les avait élus pour les représenter et se battre au sein des institutions. Conscients de la polémique suscitée au sein même de leur parti, les 42 élus continuent aujourd’hui encore de former et d’animer l’Opposition parlementaire au régime de Joseph Kabila.

Paradoxalement, Samy Badibanga reçoit toujours le soutien dans son action d’Opposition parlementaire de Félix Tshisekedi, fils d’Étienne Tshisekedi. On les a vus ensemble lors d’une rencontre avec Moise Katumbi à Paris. Ce haut cadre et membre d’honneur de l’UDPS, depuis 1994, est également membre fondateur de l’Initiative panafricaine pour la défense de la démocratie -IPDD.

Parcours professionnel

Né à Kinshasa, en septembre 1962, le nouveau Premier ministre est diplômé en premier lieu de l’Institut supérieur des Sciences humaines de Genève en 1986. Il l’est ensuite de l’école du Haut Conseil du diamant d’Anvers -Hoge Raad voor Diamant- et de l’International Gemological Institute d’Anvers.

Il commence sa carrière en 1986 en tant qu’administrateur délégué de SOCODAM SPRL puis devient en 1995 administrateur et directeur général de SAMEX TRADING SPRL. Cette société est détentrice de plusieurs permis de recherches minières en RD-Congo et partenaire en joint-venture de BHP-Billiton. Il devient consultant pour la société minière BHP-Billiton de 2005 à 2010, et participe à ce titre à l’introduction de la société en RD-Congo, notamment dans les partenariats avec les entreprises publiques. Il participe à ce titre à différentes négociations avec le ministère des Mines sur la révision des contrats miniers mais également avec les ministères de l’Économie et de l’Énergie pour la construction et la fourniture d’énergie du barrage Inga III.
Il crée, en 2006, la Fédération des explorateurs et extracteurs -FEE- en RD-Congo pour promouvoir la bonne gouvernance dans la gestion des ressources naturelles. Il a été maître de conférences lors des rencontres IPAD RDC du secteur minier de 2005 à 2009.
Christian BUTSILA

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire