Assassinat de Marcel Lubala: une marche de journalistes est prévue ce jeudi

Une marche de journalistes est prévue ce jeudi, 17 novembre 2016, dans la ville de Mbuji-Mayi, capitale de la province du Kasaï-Oriental, en Rd Congo. Il s’agit d’un mouvement de protestation après l’assassinat de leur confrère, Marcel Lubala, abattu chez lui, dans la nuit du lundi au...

La victime était en compagnie de sa famille qui n’a pas été inquiétée. Selon les témoignages, les assaillants étaient des hommes armés, arborant l’uniforme de la police. Marcel Lubala aurait reçu 2 balles, l’une au cou et l’autre à la poitrine, au moment où les assassins essayaient d’ouvrir la porte de son domicile.

Marcel Lubala travaillait pour la Radio-télévision nationale du Congo (Rtnc) où il animait une émission aux sujets variés. L’Union nationale de la presse congolaise (Unpc) a réagi par la voix de son président, Tshilunde Kasonga. « Nous condamnons avec la dernière énergie cet assassinat. Nous avons demandé aux autorités du Kasaï-Oriental de mener des enquêtes, d’arrêter les criminels, de les juger et de les sanctionner sévèrement. Je suis de tout cœur avec les confrères qui font déjà une marche en attendant les obsèques », a-t-il dit au micro de Radio France Internationale.

Tshilunde Kasonga dénonce le fait que 16 journalistes ont été assassinés en 10 ans en RD Congo.

Le gouverneur du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, a, quant à lui, indiqué que les premiers éléments de l’enquête ne conduisent pas à la conclusion qu’il s’agit d’un assassinat lié au travail du journaliste Marcel Lubala.

Ce mercredi 16 novembre, le gouverneur annonçait l’arrestation d’une dizaine de personnes dont des représentants des forces de l’ordre. Toujours est-il que les relations sont actuellement délétères entre la presse et les autorités congolaises. Le signal de RFI et de Radio Okapi a été coupé. Deux journalistes ont été arrêtés puis libérés à Kolwezi.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire