Meeting d’Etienne Tshisekedi : tollé contre Kimbuta

Le Premier des Kinois invité à lever sa mesure d’interdiction des manifestations pacifiques prise à durée indéterminée. Dans un communiqué daté d’hier mercredi 2 novembre 2016,l’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme (ASADHO)se dit préoccupée par la mesure d’interdiction générale des manifestations pacifiques prise par le Gouvernement provincial de la ville de Kinshasa au lendemain des événements malheureux du 19 au 20 septembre 2016.

En effet, après ces tristes événements  qui ont occasionné la mort de plus de 50 personnes selon l’Ongdh, l’incendie des biens  privés et  sièges des partis politiques, le Gouvernement provincial de la Ville de Kinshasa a pris la décision d’interdire les manifestations pacifiques jusqu’à nouvel ordre.

Pour l’ASADHO, en décidant de l’interdiction des manifestations pacifiques pour une durée  indéterminée, le Gouvernement provincial se rend coupable de violation de la constitution, dans la mesure où il suspend l’exercice des droits qui sont consacrés par la Constitution, loi fondamentale de la République Démocratique du Congo, en  toute impunité.

« Mêmes les mesures relativement à l’état d’urgence ou l’état de siège ont une durée  de trente jours et sont soumises au contrôle du Parlement pour s’assurer qu’elles ne violent pas inutilement les droits et libertés reconnues aux individus », a insisté  Maître  Jean-Claude Katende, président national de l’ASADHO.

Pour le numéro 1 de l’ASADHO, la mesure du Gouvernement provincial de la ville de Kinshasa est liberticide et inconcevable dans un régime démocratique. En prévision des prochaines manifestations pacifiques prévues par les forces politiques et les forces sociales acquises au changement, cette mesure devra être levée, car illégale, soutient l’ONGDH.

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme invite le Président de la République  à faire respecter les droits et libertés consacrés par la Constitution à tous les Congolais. Elle prie le Gouverneur de la Ville de Kinshasa à lever la mesure interdisant les manifestations pacifiques sur toute l’étendue de la capitale.

Par Godé Kalonji

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • YENGE KIENO BANA KIMBAMBALA RDC… MON CHER KALONJI… JE NE SAIS PAS DANS QUEL PAYS TU RESIDES ACTUELLEMENT MAIS TU DOIS CERTAINEMENT AVOIR DES AMIS JOURNALISTES OU PAS QUI RESIDES EN EUROPE BREF DANS DES PAYS INDUSTRIALISES DITS DEMOCRATIQUES… ET VOUS NE ME CONTREDIREZ PAS QU’IL FAILLE NECESSAIREMENT UNE AUTORISATION DE LA POLICE POUR MANIFESTER SUR LA VOIX PUBLIQUE… TA NOTE CACHE A PEINE TON PARTIE PRIS POUR TON FRERE TSHISEKEDI WA MULUBA… PAR CONSEQUENT MOI AUSSI EN TANT QUE MUKONGO JE VAIS DEFENDRE LA POSITION DE MON FRERE MUKONGO KIMBUTA, ACTUEL GOUVERNEUR DE LA VILLE DE KINSAHASA QUI VEUT EPARGNER LA VIE DE MES SEMBLABLES A KINSHASA CAR UNE TERRE DES BAKONGO… EN EFFET CE DERNIER REPRESENTE L’AUTORITE ET L’AUTORITE A DIT QU’IL N’Y AURA AUCUNE MANIFESTATION POLITIQUE SUR LE SOL KINOIS CAR LES ORGANISATEURS DES MARCHES PRECEDENTES PARTICULIEREMENT DE L’OPPOSITION SE SONT MONTRES INCAPABLES D’ENCADRER LEURS MANIFESTANTS… CETTE DECISION BIEN QUE INJUSTE POUR LES AUTRES COURANTS POLITIQUES DONT BUNDU DIA MAYALA, N’A JAMAIS FAIT OBJET D’UNE CONTESTATION QUELCONQUE… AINSI DONC PAR CES FAITS VIOLANT L’ORDRE PUBLIC CAR AYANT CAUSES MORT D’HOMMES ET DEGRADATION DE BIENS PUBLICS ET PRIVES SUR VOIE PUBLIC; IL A ETE DECIDE D’INTERDIRE TOUTE MANIFESTATION A BUT POLITIQUE… MEME TES AMIS SAVENT QUE POUR TOUTES MANIFESTATIONS SUR LA VOIE PUBLIQUE, IL FAUT UNE AUTORISATION DE LA POLICE… MALHEURESEMENT FORCE EST DE CONSTATER QUE VOUS LES BALUBA ET LES GENS DE L’UDPS, VOUS CONFONDEZ DEMOCRATIE ET VOYOUCRATIE ET QUE VIOLER LES DECISIONS DES GARANTS DE LA CONSTITUTION NE VOUS POSE AUCUN PROBLEME… DANS CES CONDITIONS, PUISSE LE GOUVERNEUR, DONNER ORDRE A LA POLICE NATIONALE DE SEVIR IMPITOYABLEMENT TOUS CEUX QUI VIOLERONT CETTE INTERDICTION EN COMMENCANT PAR LES ORGANISATEURS… ENFIN UN RAPPEL ET UNE SUGGESTION: KINSHASA N’EST PAS LA RDC, KINSHASA EST LA TERRE DE MON PEUPLE KONGO… POUR VOUS QUI TENEZ COUTE QUE COUTE A MANIFESTER VOTRE MECONTENTEMENT, VOUS POUVEZ ALLER LE FAIRE DANS VOS PROVINCES D’ORIGINE, VOUS SEREZ BEAUCOUP PLUS CREDIBLES… MATONDO

  • Tous ceux qui condamnent la décision du Gouvernement Provincial de Kinshasa se font seulement entendre , pour moi c’est bon pour le respect de droit de l’homme , est aussi de la Constitution, personne n’a le monopole d’envoyer les enfants congolais au meeting de la mort, des pillages et de la rébellion sauvage. Le droit de l’homme est bafoué par les opposants malade qui sont incapable de surveillé leurs troupes , donc, qu’est ferait le Gouvernement pour sécurisé le peuple ? Je remercie le Gouverneur André Kimbuta Yongo, c’est un homme qui a comprit le message des opposants mal intentionnés et, qui utilisent le peuple en Bouc émissaire . Opposants évitez la haine, vos marches ou manifestations ne souffrirons d’aucun complexe.. KIMBUTA YANGO A PRÉSERVER DES VIE, il est un Père de famille, il est magnifique.