Edem Kodjo confirme la tenue du dialogue du 1er septembre à la cité de l’Union Africaine

Le facilitateur du dialogue inclusif, Edem Kodjo s’est entretenu mardi, avec une délégation des ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités en RDC et conduite par Mamadou Diallo, représentant adjoint du secrétaire général de l’ONU en RDC à qui il a confirmé le lancement jeudi 1erSeptembre à la Cité de l’UA des travaux du dialogue inclusif.

Avant cette rencontre avec les ambassadeurs, le facilitateur a conféré avec les membres des partis politiques de l’opposition ayant pris part du 23 au 27 août 2016, aux travaux du comité préparatoire du dialogue. Ces derniers ont réitéré au cours de cette rencontre leurs préalables avant la tenue du dialogue national inclusif.

Jean Lucien Bussa, porte-parole de ces partis, a indiqué à l’issue de la rencontre qu’ils ont sollicité l’implication du facilitateur pour l’application par le gouvernement des mesures de confiance pour la tenue du dialogue dans un climat apaisé, notamment par la libération des prisonniers politiques, l’ouverture des médias proches de l’opposition, la cessation des poursuites judiciaires contre certaines personnalités de l’opposition ainsi que la restitution des biens confisqués.

Selon lui, le facilitateur a promis son implication personnelle, comme ce fut le cas lors de la libération des jeunes militants de la Lutte pour le changement (LUCHA) et de Filimbi.

La délégation de l’opposition reçue par le facilitateur était composée de MM. José Makila Sumanda de l’Alliance des travaillistes pour la démocratie (ATD), Bruno Mavungu de l’Union des démocrates pour la renaissance du Congo (UDCR), Jean Lucien Bussa du Courant des démocrates républicains (CDR), Albert Moleka de l’UDPS-Kibassa, Steve Mbikayi du Parti travailliste (PT), Pierre Kangudie de l’Union pour la nation congolaise (UNC) et de Mwenze Kongolo du Parti kabiliste (PK).

A la clôture samedi dernier des travaux du comité préparatoire du dialogue, le porte-parole de l’opposition politique, Jean Lucien Bussa avait déjà exhorté le gouvernement à aller plus loin avec les mesures de décrispation politique pour répondre aux préalables posés par sa famille politique avant la tenue du dialogue politique proprement dit. .ACP/FNG/Mat/Wet

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • CHERS COMPATRIOTES,
    LE COMPLOT KABILISTE CONTRE LA RDC SE CONCRETISE. VOICI UN DIALOGUE POLITIQUE DANS UN CAMP MILITAIRE CONTROLE PAR KABILA ET L’ANR.
    UNE SEULE SOLUTION MALHEUREUSEMENT: LA RUE.