Des rebelles du sud Soudan, lourderment armés, en RDC!

Plusieurs médias rapportent la présence des rebelles du Sud-Soudan, lourdement armés, dans le nord de la République démocratique du Congo. 

Alors que le site congolais Politico.cd annonçait la présence de leur chef, l’ancien vice-président Riek Machar, à Kinshasa, c’est au tour de Lalibre.be d’annoncer la présence de ses hommes armées dans le Haut-Uele, au Nord du pays.

Selon une source que « La Libre » a pris le soin et le temps d’identifier, « des rebelles venus du Sud-Soudan voisin sont entrés en RDC et plus particulièrement dans la nouvelle province du Haut-Uélé, ce mardi 16 août. Plusieurs dizaines d’hommes lourdement armés ont traversé la frontière de la RDC à pied et sans être inquiétés. Ils étaient emmenés par Riek Machar, rebelle et éphémère vice-président du Sud-Soudan qui lui, se déplaçait en hélicoptère. Il a été accueilli par le patron de nos renseignements, Monsieur Kalev. Au départ, on ne savait pas qui était la personne qui était sortie de l’hélicoptère car il était sur une civière et la zone avait été dégagée de tous témoins pas les militaires. C’est quand le pseudo blessé a dû se redresser pour entrer dans l’avion de Kalav que le stratagème s’est dégonflé et qu’on a pu découvrir Riek Machar ».

Toujours selon cette source, les deux hommes sont ensuite montés à bord de l’avion de Kalev « qui a mis le cap sur Goma, où se trouvait le président Kabila ».

Goma, une autre source nous confirme qu’un « petit appareil a bien atterri et que les personnes qui étaient à l’intérieur ont été reçues au moins par les proches collaborateurs du président de la République».

Sur la frontière soudano-congolaise, la source homme, ancien agent de la DGM sur la frontière entre la RDC et la Centrafrique, continue en expliquant que « des camps de tentes ont été construits à la hâte pour accueillir ces hommes».

Avec Lalibre.be

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Ces gars pénètrent avec armes et bagages en R.D.C tranquillement sans être désarmés! Il y aura bientôt d’autres « FDLR » dans ce coins du pays.