C’est grâce à la vigilance de la population qui a alerté les autorités qu’un bus a été immobilisé ce dimanche dans la ville de Butembo, dans le Nord-Kivu.

A son bord, plusieurs individus “transportant des machettes et des haches” ont été extirpé, soupçonnés par la foule d’être des présumés rebelles ADF, responsables des massacres à répétition dans ce coin du pays.

Dans leurs sacs, des témoins affirment également que ces personnes identifiées comme de “Hutus rwandais” transportaient des nouvelles tenues de la FARDC.

En effet, l’armée congolais a décidé de changer de tenue à la suite de l’attaque la nuit du 14 avril près de Beni, après constat que les assaillants utilisent la tenue des FARDC.

Les personnes arrêtées, qui avaient également une “feuille de route” en leur possession, sont en ce moment aux mains des autorités militaires qui les auditionnent.