Kalev Mutond à Darryl Lewis: « c’est un ingrat ! « 

Le magazine Jeune Afrique révèle, dans son édition de la semaine, la réaction de du chef de l’ANR sur la plainte portée contre lui et le ministre de justice, Alexis Thambwe Mwamba, aux Etats-Unis par le présumé « mercenaire » Darryl Lewis.

Le 2 août, l’administrateur général de l’Agence nationale de renseignement (ANR), Kalev Mutond, a été quelque peu surpris d’apprendre par un article de jeuneafrique.com qu’il était visé par une plainte pour « torture », aux États-Unis, déposée par l’ancien conseiller en sécurité de l’opposant Moïse Katumbi, l’Américain Darryl Lewis.

Accusé de mercenariat, ce dernier avait été arrêté à Lubumbashi le 24 avril, avant d’être relâché six semaines plus tard. « C’est un ingrat ! s’agaçait Kalev en privé. Je me suis personnellement impliqué pour qu’il soit bien traité, bien nourri et qu’il puisse contacter sa famille. », révèle Jeune Afrique.

Lewis réclame 4,5 millions de dollars d’indemnités au chef de l’ANR et au ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba. Mais Kalev se dit « serein » : « Je n’ai rien à me reprocher. Nous allons nous défendre par les voies appropriées. »

Le gouvernement congolais attend, par ailleurs, les suites d’une commission rogatoire, signée le 24 juin et transmise à la justice américaine, par laquelle il demande notamment à Washington « de procéder aux interpellations » de six autres citoyens américains ayant séjourné récemment à Lubumbashi et qu’il soupçonne d’être liés à un éventuel complot contre l’État congolais.

Avec Jeune Afrique.