DIRECT.CD — Dans une interview à RFI, le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba affirme que les six membres du mouvement LUCHA, qui ont pourtant refusé la grâce présidentielle, vont quitter la prison”de force”.

Grâciés par le président Joseph Kabila à quelque jours de la fin de leur peine initiale, Kabugho Rebecca, Kambala Matshunga, Kasereka Kamundo, Kambale Serge, Alipenda John et Kasereka Muhima, les 6 militants de Lucha avaient rejeter la grâce présidentielle en décidant de rester en détention à la prison de Munzenze (Goma).

“Ils ne peuvent pas refuser la grâce du président. La grâce présidentielle est une mesure d’ordre public, donc elle est opposable à tous. Elle est opposable aux autorités judiciaires qui pourraient vouloir empêcher une personne graciée de sortir ; elle est opposable aux graciés qui refusent de sortie. Donc, une fois que le procureur de Goma recevra la lettre, que j’ai déjà faite, lui notifiant les ordonnances présidentielles, il doit les faire sortir, il doit les faire sortir de force, donc il n’aura plus de raison juridique pour pouvoir les maintenir.”, déclare le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba, au micro de Radio France Internationale.

Situation à suivre.