Retour de Tshisekedi, manifestations et contre-manifestations: la température monte à Kinshasa

L’épreuve de force entre la majorité et l’opposition bat donc son plein en République démocratique du Congo. Dimanche prochain, un grand meeting est annoncé qui doit réunir les principaux leaders de l’opposition. Un rendez-vous qui table sur un grand mouvement de foule pour venir écouter et voir Etienne Tshisekedi.

Le vieux leader de l’UDPS, absent depuis près de deux ans du pays, devrait rentrer mercredi prochain à Kinshasa. Un retour qui ne passera pas inaperçu.

Pour tenter de contrer ce programme, la majorité a annoncé, en milieu de semaine, qu’elle organiserait… deux journées de mobilisation populaire pour soutenir l’action du président Kabila, les 29 juillet et le 7 août. De quoi tenter de court-circuiter la mobilisation de l’opposition.

Mais avant ce grand jour et dans l’optique de donner une image fédératrice du pouvoir en place, le clan présidentiel a décidé de visiter les grandes villes du pays durant cet été.

Cette fin de semaine, c’était le Bas-Congo (rebaptisé Congo central) qui était sur a feuille de route présidentielle, « notamment pour que le président puisse visiter le nouvel hôtel construit par son frère à Moanda », explique un habitant de Matadi.

Pour être certain de mobiliser les foules, la maire FF de la ville de Matadi, Mme Niati Niati a sorti uncommuniqué officiel demandant « aux responsables des différentes corporations à se mobiliser comme un seul homme afin de réserver un accueil délirant à notre Hôte de marque » et d’expliquer dans la foulée que le travail s‘arrêtera à 10 h 30 et que chaque corporation doit être présente au lieu du rendez-vous« obligatoirement avec sa pancarte »

La foule était donc présente pour le président. La grogne aussi. « Ce n’est pas ces gens qui ont nourri ma famille », explique une maman « mobilisée de force », comme elle se présente.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire