Exetat 2016: l’exclusivité défaillante de Vodacom

Largués le mercredi 6 juillet, les résultats de la session jubilaire de l’examen d’Etat ont mis Kinshasa dans l’ébullition. Le seul moyen d’entrer en possession des résultats était via le service proposé par la société de téléphonie mobile Vodacom dont les lignes ont été saturées, pour le coup.
Treize jours après la fin des épreuves, les finalistes de secondaire de Kinshasa ont connu leur résultat pour cette 50ème session de l’examen d’Etat.

C’est depuis midi que les finalistes ont afflué les grandes places de la capitale pour découvrir les résultats. A Kintambo-Magasin, par exemple, une grande affluence a été constatée. Chacun était collé sur son portable pour consulter les résultats via le réseau Vodacom.

Occasion pour certains tenanciers de cabines téléphoniques de suspendre momentanément tous les autres services pour se focaliser à la « vérification des résultats ». Ils exigeaient 1000 francs pour chaque consultation, alors que celle-ci ne coûte que 50 unités qui coûtent 500 francs.

Toutes ces demandes spontanées ont saturé le réseau. Beaucoup ont attendu tard la nuit pour être répondus. « J’ai dépensé plus de 8 000 francs en essayant, sans succès, d’avoir des résultats », témoigne un homme qui n’a fini par découvrir la réussite de sa nièce en option commerciale que vers minuit. Malgré cette saturation, des crédits étaient consommés.

Si cette façon de découvrir les résultats à partir de téléphone est pratique vu l’évolution technologique, beaucoup estiment qu’il faudrait mettre fin à l’exclusivité de Vodacom qui reste défaillante du fait d’une forte demande au même moment. « Le fait d’être le seul réseau à avoir passé l’accord avec l’EPSP ne donne pas à Vodacom le privilège de nous bouffer des crédits au moment où il est conscient que les résultats ne sont pas encore accessibles », indique, en colère, une lauréate.

Comme elle, plusieurs personnes interrogées demandent aux autorités du ministère de l’Enseignement primaire et secondaire d’ouvrir cette option à d’autres sociétés de téléphonie mobile pour ainsi mettre fin à ce genre de désagréments répétés chaque année.

Rappelons que pour cette année, le taux de réussite est de 66,4 % à Kinshasa contre 62 l’année passée. On a enregistré seize lauréats dans l’ensemble du pays. L’inspection générale du ministère de tutelle promet la publication des résultats d’autres provinces pour bientôt.

Lire la suite sur Congo Nouveau

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire