Exclusif — Ramazani Shadari sur la sellette après ses déclarations sur le 3ème mandat

DIRECT.CD — Le président Jospeh Kabila, lui-même, et des hauts cadres de la Majorité Présidentielle, n’auraient pas apprécié la sortie médiatique du Secrétaire Général Adjoint du PPRD, on point de le convoquer en séance de remontrance.

« Il y aura élection ? Le référendum n’est pas une élection ? Il a dit aussi qu’on va aller à l’enrôlement. Là vous ne dites rien. Ce que disent les autres, c’est ce qui est important ? Le discours aujourd’hui ce n’est plus Kabila partira. Non. Il y aura un troisième mandat pour Kabila que la population va imposer. C’est clair. Cela sera soit par référendum soit sous une autre forme »
C’est la déclaration qui vient de plonger Ramazani Shadari  en eaux troubles dans son propre camp.
En effet, selon des sources concordantes et proches de la Majorité Présidentielle, des hauts cadres du pouvoir n’auraient pas apprécié cette sortie qui, rappelons-le, est tombée quelques jours seulement après que le président Joseph Kabila ait affirmé, depuis la ville de Kalemie, que les élections auront bel et bien lieu.
Une réunion d’urgence aurait été même convoquée au siège du PPRD, dans la commune de Gombe, où M. Shadari se serait fait « sérieusement » remonter les bretelles, rapporte notre source qui a requis l’anonymat.
« Même le Président de la République n’est pas content de lui », commente cet haut cadre du PPRD, joint au téléphone par Direct.cd.
L’intéressé est néanmoins monté au créneau pour remettre en question cette interview pourtant  enregistrée et toujours en diffusion sur le site Politico.cd.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire