Le rendez-vous entre le patron technique des Léopards et la presse sportive est pris pour ce mardi 5 juillet au siège de la Fédération congolaise de football association (FECOFA) dans la commune de la Gombe. Cette intervention de Jean-Florent Ibenge est très attendue au moment où les Léopards connaissent désormais leurs adversaires pour le dernier tour qualificatif à la Coupe du monde Russie 2018. Placée dans le même groupe que la Tunisie, la Libye et la Guinée, la RDC a une belle carte à jouer.

L’objectif étant de se qualifier pour la deuxième fois de son histoire à cette joute du football  mondial, Ibenge devrait normalement commenter sur les chances de son équipe et éventuellement publier un programme de préparation de cette campagne éliminatoire. Il ne manquera pas non plus d’évoquer  la fin des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017. La RDC (12 points) accueillera la République centrafricaine (10 points) début septembre à Kinshasa dans un match décisif pour Gabon.

Impayé depuis six mois, le technicien congolais devrait également parler de sa situation salariale de plus en plus préoccupante. L’Etat fait montre d’une certaine hésitation pour honorer son engagement vis-à-vis de cet entraîneur qui pourtant, comparé avec d’autres expatriés qui l’ont précédé, réalise de bons résultats.

Le Français Claude Le Roy, par exemple, touchait régulièrement ses 40 mille dollars annuels pour finir par une élimination au premier tour de la CAN 2013. Les 18 mille dollars annuels payés à compte goutte à Ibenge ont déjà permis aux Léopards de finir troisième à la dernière CAN et vainqueur du dernier Championnat d’Afrique des nations (CHAN).

Socrate Nsimba/MMC