«Cette option [du dialogue] étant pour nous irréversible, j’encourage le facilitateur désigné par l’Union africaine, [Edem Kodjo], à finaliser ses consultations en vue de l’ouverture rapide de ce forum et l’assure du soutien de la nation congolaise dans ses efforts visant à parvenir à un consensus politique», a déclaré mercredi 29 juin le chef de l’Etat lors de son discours à la nation à la veille de la fête de l’indépendance de la RDC.

Joseph Kabila rappelle qu’il y a une année, il avait convoqué un dialogue national inclusif en vue de garantir un processus électoral inclusif, crédible et surtout apaisé.

Le président de la République a ainsi salué l’adhésion populaire à ce processus:

«Avec l’implication de l’Union africaine, un processus de facilitation internationale avait permis d’engager des contacts avec toutes les parties prenantes en vue de l’ouverture de ces pourparlers de grand intérêt national. Malgré les signaux contrastés envoyés par certains opérateurs politiques, je me réjouis cependant de constater à ce jour que cette initiative est portée à bout de bras par l’ensemble de notre peuple, à travers la société civile et même la majorité de la classe politique.»

Le dialogue n’étant pas une fin en soit, selon lui, Joseph Kabila a félicité la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour les efforts fournis en rapport avec les préparatifs de futures élections. Il a cité notamment  le lancement le 10 février dernier de l’appel d’offre international en vue de l’acquisition du matériel électoral, le test pilote des kits d’enrôlement, l’attribution des marchés aux entreprises jugées compétitives…

«Plus rien ne pourra arrêter le train de futures élections», a martelé le chef de l’Etat. Il a par ailleurs réitéré son appel à toute la population congolaise à «participer massivement aux opérations proprement dîtes d’enrôlement des électeurs, qui débutent dans quelques semaines – au mois de juillet – par la province du Nord-Ubangi, en vue de l’établissement des listes électorales.»

A ce sujet, il a assuré que «toutes les dispositions ont été prises en vue du financement de ce processus, tant toutes ces séquences, tel que prescrit par la loi

Avec Radio Okapi