DIRECT.CD — Au lendemain de l’annonce de la décision du Trésor américain sanctionnant le général Céléstin Kanyama, l’envoyé spécial des Etats Unis dans la région des Grands Lacs, annonce d’autres sanctions à venir contre les autorités congolaises.

M.  Thomas Perriello a prévenu que son pays a accru la surveillance sur la RDC.

Le diplomate américain rappelle qu’il y aura d’autres sanctions ciblées contre tous “ceux qui tenteront de faire enliser le processus électoral ou ballonner les droits de l’homme”.

Condamant la répression des manifestations politiques, il estime que ce “géant d’Afrique”, qu’est la RDC,  a besoin de “consolider sa démocratie”.

L’envoyé de Barack Obama croit que les autorités congolaises vont comprendre ce message. Il espère à une passation démocratique du pouvoir cette année électorale. Perriello a insisté sur le dialogue politique qui semble, à ses yeux, le meilleur moyen pour parvenir à un consensus électoral.