Une source très bien informée renseigne qu’un bon nombre d’hommes en armes sont actuellement visibles dans plusieurs villages du territoire de Rutshuru plus précisément en chefferie de BWITO.

Parmi les responsables de cette nouvelle milice, nos sources citent certains anciens leaders de l’ex M23. Ce groupe se nomme Conseil National pour le Renouveau Démocratique, CNRD en sigle. Il serait composé essentiellement des anciens rebelles du M23 qui ont coalisé avec les combattants Hutus Rwandais des factions FOCA et RUDI. Ce nouveau mouvement rebelle viserait mettre en cendres et en sang les grandes agglomérations du grand Nord et soumettre la population à la vie affreuse.

Des sources sures chuchotent d’ailleurs que la ville de Butembo seraient infiltrée par une dizaine d’individus qui auraient pour mission identifier les endroits stratégiques qui seront visés dans le cas où les insurgés lançaient un assaut contre cette entité. Un autre objectif poursuivi par ces infiltrés, chercher des recrus à Butembo. Ils leur proposent des sommes d’argent en vue de leur adhésion. Ils seraient entrain de recruter dans les rangs des étudiants de certaines institutions de la place. Au même moment, cette poignée d’éclaireurs assurent la liaison entre l’extrême sud de Lubero et le territoire de Beni. Pour échapper au contrôle sécuritaire, ils changent souvent d’adresse mais est-il qu’ils se font souvent passer pour des agents des ONG.

Un assaut contre Butembo serait en cours de préparation sous la commande d’un ancien colonel qui a fait défection au sein des FARDC en collaboration des certains maï-maï de la faction NYATURA, l’apprend-t-on d’une source sure. Au cours de cette prise d’assaut il serait prévu de massacrer la population Nande dans la ville et faire d’autres incursions sanguinaires dans les périphéries de Butembo. D’autres éléments de cette rébellion se seraient déjà positionnés dans les forêts environnant BULEUSA, une contrée située en cheval entre le territoire de Walikale et le Sud de Lubero.

En groupement de BWITO, on signale la présence du colonel Richard BISAMAZA qui avait fait défection dans les FARDC avec des hommes de troupe. Visée, aller constituer une base arrière en district de KASESE en l’Ouganda voisin il y a environ deux ans. Le colonel BISAMAZA et ses hommes auraient excédé actuellement dans les cas de kidnapping dants plusieurs endroits en chefferie de BWITO en territoire de Rutshuru, à en croire notre source dans cette région.

Comme si les désastres n’ont pas été assez suffisant avec ce que le pays a recueilli du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD), le Congrès National pour le Développement des Peuples (CNDP), le Mouvement du 23 Mars (M23), l’heure est au Conseil National pour le Renouveau Démocratique (CNRD).

Radio Moto et BLO
Plus d’informations sur ici