Les autorités congolaises n’ont pas tardé à réagir concernant le gel, par le Trésor américain, des avoirs du chef de la police de Kinshasa, le Général Célestin Kanyama. Le ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement de la RDC évoque «un acte inadmissible». Kikaya Bin Karubi, conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de diplomatie, est en route pour les USA…

«Le gouvernement condamne l’idée même qu’un pays étranger, fut-il les USA, se permette de sanctionner un fonctionnaire congolais. C’est un acte inadmissible de substitution de souveraineté que nous n’approuvons pas. Nous le condamnons ».

Telle est la réaction de Lambert Mende, ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement de la RDC. Elle fait suite à l’annonce des Etats-Unis du gèle des avoirs de Célestin Kanyama aux Etats-Unis, chef de la police de Kinshasa pour sa responsabilité dans des violences et des disparitions «ciblant des civils, des femmes et des enfants».

Lambert Mende annonce que l’ambassadeur Kikaya Bin Karubi, conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de diplomatie est en route pour les USA pour exprimer la réprobation de Kinshasa sur «ces pratiques».

Célestin Kanyama a été épinglé à plusieurs reprises par les organisations de défense des droits de l’Homme ces dernières années, notamment pour la répression violente contre des manifestations de janvier 2015