Exclusif — Moïse Katumbi accusé de « spoliation »: les dessous de l’affaire

Télé 50 révélait hier l’affaire d’une plainte contre l’ex-gouverneur du Katanga par un « sujet grecque’ pour « spoliation ». D’après les informations de Direct.cd, il s’agirait de la même affaire que celle ayant conduit à l’écroulement de l’opposant Jean-Claude Muyambo, impliquant plus tôt Raphael Katebe, le frère de Katumbi.

En effet, selon Télé50, Moise Katumbi est convoqué en citation directe le 20 juin au Parquet Général de Lubumbashi dans une affaire privée de spoliation et vente illicite des biens d’un sujet grecque. La chaîne de télévision congolaise, réputée proche du pouvoir, n’a pas donné plus de détails.

Selon des documents publiés notamment sur les réseaux sociaux et dont Direct.cd s’est procuré une copie, le sujet grecque en question n’est autre qu’Emmanuelle Stoupis, qui poursuit  Moïse Katumbi pour le même dossier que celui qui a conduit à écroulement de l’opposant Jean-Claude Muyambo, et dont le titre date de 1976 et c’est au nom de Raphael Katebe Katoto, le frère de Katumbi.

Le bâtonnier Jean-Claude Muyambo a été écroué mardi 20 janvier 2015 à la prison centrale de Makala à Kinshasa, par le Parquet général de la République. Selon l’Association congolaise pour l’accès à la justice, le président du parti de l’opposition politique Scode est accusé d’abus de confiance et de «stellionat», manœuvre frauduleuse consistant à vendre un bien dont on sait ne pas être propriétaire, dans une vielle affaire classée sans suite par le Parquet Général de Lubumbashi, depuis le mois de juin de 2014. Laquelle affaire opposée Muyambo à un sujet Grec, et donc Emmanouil Stoupis, sur une affaire la même affaire.

A l’époque, M. Stoupis avait présenté son mea culpa à Muyambo pour s’être mal informé sur l’affaire tout en se désistant du dossier.

Télé50 était déjà à la base des révélations sur l’affaire du recrutement de mercenaires ayant conduit à l’inculpation de Moïse Katumbi pour « atteinte à la sureté de l’Etat », et dont le procès pourra bientôt s’ouvrir.

 

Cette nouvelle affaire risque de faire jaser dans les jours à venir.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire