Jean-Marie Kassamba: l’homme qui s’est trompé de métier

C’est l’histoire d’un homme visiblement trop doué pour exercer un seul métier. Jean-Marie Kassamba, entre journalisme, business et ambitions politiques, l’homme s’y retrouve coincé, malgré son énorme talent de caméléon.

 

Un journaliste-politicien ou politicien-journaliste n’existe pas dans le monde des professionnels. Chez les amateurs peut-être. Malheureusement, on en trouve un dans les médias de la RDC qui s’est certainement trompé de métier. Jean-Marie Kassamba, patron de la télévision ‘‘Télé-50’’, l’homme à plusieurs facettes, s’est inventé une manière propre à lui, de faire le journalisme. Journaliste, présentateur, éditorialiste, expert en communication, invité de sa propre télévision, intervenant dans différentes émissions et reportages de la chaine, Kassamba combine ses multiples casquette à celui de Coordonnateur de ‘‘visibilité de Cinq chantiers’’. C’est ne pas tout, l’homme aux ambitions démesurées porte aussi la casquette du président de l’UNPC-Kinshasa.

Pour le contraindre à demeurer professionnel, une pétition réclamant la démission du présentateur de J-M Today à la tête de l’UNPC-Kinshasa a été déposée sur la table de Commission de discipline de l’UNPC au mois de mars dernier.

Dans ce document, des journalistes sociétaires de cette structure nationale instituée par l’Etat ont sollicité la démission le plus vite possible de Jean-Marie Kassamba, président provincial, suivie de sa radiation de la profession. Les signataires de cette lettre s’insurgent contre ce qu’ils appellent «le musèlement de la presseet actes qui frisent le terrorisme envers les journalistes et leurs médias à Kinshasa.»

Ils accusent Jean-Marie Kasamba ‘‘de terrorisme envers les journalistes et leurs médias’’, ‘‘d’usurpation de pouvoir ‘’, ‘‘de manque de solidarité’’ et d’incompatibilité de ses fonctions à la tête de l’UNPC avec ses fonctions politiques. Pour beaucoup de journaliste, Kassamba a dépassé les limites en demandant aux journalistes et médias de la RDC de ne pas publier les informations sur le résultat des élections  organisées au Congo Brazzaville. #

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire