Exclusif – Pourquoi la veuve de Papa Wemba a refusée de recevoir Tshala Muana et Verkys Kiamuangana

La scène qui s’est déroulée aujourd’hui au Palais du peuple où  plusieurs personnalités rendent hommâge à Papa Wemba, décédé  dimanche 24 avril à Abidjan, a créée des véritables spéculations notamment dans les réseaux. Une source proche de la famille en explique les raisons à Direct.cd

 

Au Palais du peuple à Kinshasa, des milliers de congolais sont venus rendre un dernier hommage à l’un des monuments  de la musique  congolaise tombé la semaine dernière à Abidjan.

Alors que tous les officiels passaient à tour de rôles pour saluer et réconforter Marie Rose Luzolo «Amazone », la veuve et Papa Wemba, cette dernière a simplement « interdit » à Verkys Kiamuangana, musicien et mécène congolais de renom, de vernir à son chevet.

Derrière lui, Tshala Muana, une des grandes figures de la musique congolaise féminine, était visiblement aussu persona  ngratta.

La scène a laissée place à une véritable  spéculation sur les réseaux  quand aux raisons rèelles de cet « acte ».

Joint au téléphone par la Rédaction de Direct.cd, une source proche de la famille, qui a requis  l’anonymat, affirme que la veuve de Papa Wemba aurait réagit consécutivement à un conflit antérieur antre la star et son confère M. Kiamuangana.

« Verkys, dit-il, ne s’entendait pas avec Papa Wemba, ils étaient d’ailleurs en processus pour une affaire de coups et blessures… avant de tout régler à l’amiable. Mais, depuis, ils ne sont pas en bons termes. »

Si un simple vieux conflit ne suffit pas à justifier un tel « dégoût » de la part de la veuve de Papa Wemba, une autre thèse plus étayée viendrait tout expliquer.

En effet, toujours d’après cette source famille, une 6réunion de travail entre M. Kiamuangana et Papa Wemba aurait terminé en quaie de poisson à peine 48 heures avant que le défunt ne se rende à Abidjan où  il a rendu l’âme.

« La mort de Papa Wemba est très suspecte pour la famille et beaucoup ici pensent que le vieux +Kiamuangana+ en est pour quelque chose », conclut-il.

Quand à Tshala  Muana, notre source affirme qu’il s’agirait d’une « erreur », « Mamu  national » n’été pas visée, « elle était simplement arrivée au mauvais moment.

Pour l’heure, Direct.cd n’a pas pu joindre M.  Kiamuangana.

Affaire à suivre.

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire