Scandale en RDC: un vice-ministre révoqué après s’être masturbé devant son pc

Le président congolais Joseph Kabila a révoqué vendredi le vice-ministre des Postes et Télécommunications de ses fonctions pour avoir « gravement manqué » aux exigences « d’éthique » des membres du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), selon la télévision publique.

« Est révoqué de ses fonctions de vice-ministre des Postes et Télécommunications M. Enock Sebineza. Le concerné a gravement manqué au devoir déontologique et d’éthique auxquels sont soumis les membres du gouvernement », a annoncé la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) qui faisait lecture de la décision présidentielle.

L’ordonnance présidentielle ne désigne pas son remplaçant.

Depuis la nuit de jeudi à vendredi, une vidéo largement partagée circule sur la toile, montrant une scène où un homme se livre à des ébats sexuels, assis devant ce qui paraît être un bureau officiel. Au fond le drapeau de la RDC et l’effigie de M. Kabila sont visibles.

Depuis, la colère a enflé sur les réseaux sociaux. Des nombreux internautes congolais ont exigé la démission d’Enock Ruberangabo Sebineza.

« Pour la dignité du pays et le respect de la fonction ministérielle, nous exigeons du Premier ministre la démission du ministre masturbateur », a posté un peu plus tôt Adam Bombole, candidat malheureux à la présidentielle de 2011.

Sur le compte Twitter « Nouveau Congo » est dénoncé « l’opprobre sur la table de l’État », alors qu’un autre internaute congolais appelle sur son compte le Premier ministre à « ne pas laisser souiller la table de l’État et le drapeau national ».

En janvier 2010, M. Kabila avait révoqué le ministre des Affaires sociales Barthélémy Botswali pour « atteinte à son honneur » après une bagarre.

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire



Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/directc/public_html/wp-includes/functions.php on line 3831