Critiqué par Constant Omari, le président de la Fédération congolaise, Dieumerci Mbokani a pris la décision de ne plus évoluer pour sa sélection.

Dieumerci Mbokani et la sélection de la République démocratique du Congo, c’est fini. C’est ce que vient d’annoncer l’attaquant de Norwich. Présent à l’aéroport de Zaventem le jour des attentats de Bruxelles, d’où il devait rejoindre l’équipe nationale, le buteur ne s’était finalement jamais rendu à Kinshasa.
Le président de la Fédération: «Est-ce que la vie devait s’arrêter parce qu’il y a eu des attentats à Bruxelles »
Une absence qui avait poussé le président de la Fédération Constant Omari à promettre des sanctions à l’encontre de l’ancien Monégasque. «C’est vrai qu’il y a eu des problèmes à l’aéroport de Bruxelles. Mais Bakambu était dans l’avion, il devait atterrir à Bruxelles au moment des attentats. Il a été dérouté à Charleroi, avait ainsi déclaré le dirigeant. Ensuite il a tout fait pour venir en sélection. On a appelé Mbokani pour lui proposer une autre possibilité afin qu’il arrive à Kinshasa, il nous a fait tourner en rond et n’est finalement pas venu. Est-ce que la vie devait s’arrêter parce qu’il y a eu des attentats à Bruxelles ? Nous examinons la possibilité de le sanctionner. Le sélectionneur connaît déjà notre position…»

«Je ne veux plus jouer pour le Congo»

Des propos qui ont choqué l’attaquant. «J’étais à l’aéroport de Bruxelles le 22 au moment des attentats. Aussitôt après, j’ai appelé le président Théo Binamungu (coordinateur des équipes nationales) pour lui dire que je ne savais plus venir suite aux attentats. Il a promis de me rappeler. Depuis ce jour-là, personne ne m’a appelé. Ni le sélectionneur, ni le président Omari, personne. Même pas un message de soutien et d’encouragement par rapport à ce qui m’était arrivé. Ensuite, je suis resté à Bruxelles avec ma famille que j’ai failli perdre dans ces attentats. J’ai demandé à mon club de m’accorder quelques jours de repos, le temps pour moi de me remettre de ce traumatisme. Personne de la FECOFA ne peut dire qu’il a essayé de me faire voyager pour Kinshasa», a déclaré Dieumerci Mbokani à Top Congo FM.

«J’ai tout le temps des problèmes avec la Fédération. (…) Raison pour laquelle, j’ai pris la décision d’arrêter avec la sélection nationale. Je ne veux plus jouer pour le Congo. Je trouve injuste le traitement qui m’est réservé. C’est pourquoi, après avoir discuté avec ma famille, mes proches, je décide d’arrêter», a conclu le joueur.