Finale du CHAN: de quoi le gouvernement a-t-il peur?

A quelques heures de la finale fatidique du Championnat d’Afrique des Nations qui oppose les Léopards de la RDC aux Aigles du Mali, le gouvernement congolais multiplie des mesures sécuritaires qui laissent perplexe la population.

Le gouvernement provincial de Kinshasa dit avoir pris des dispositions avec ses partenaires pour placer des écrans géants dans toutes les communes de Kinshasa, afin de faciliter les Kinois à suivre la finale de la 4e édition du Chan 2016 qui oppose la RDC au Mali,rapporte la Radio Okapi.

Dans un communiqué lu samedi 6 février devant la presse, la porte-parole de l’hôtel de ville, Thérèse Olenga, recommande que ce dispositif soit sécurisée par les bourgmestres et les commandants de polices de manière à contenir les effervescences de la population sur des voies publiques quel que soit les résultats des Léopards.

« Au vu des enjeux et pour prévenir des débordements excessifs suite à l’effervescence enregistrée dans les rues, entrainant parfois des désordres, et manque de transports, l’autorité a décidé de faciliter la tâche aux supporters en sollicitant l’appui de nos partenaires habituels qui ont accepté de déployer les écrans géants dans toutes les communes », a affirmé Thérèse Olenga.

Du côté de la population, ces mesures laissent perplexe. Certains y voient des manœuvres « d’intimidation ».

Dans la ville de Matadi, par exemple, le maire Marc, Nzeyidio de cette ville capitale de la province du  Kongo-Central,  appelle sa population d’afficher « un comportement responsable et de ne pas se livrer aux dérapages ».

A Goma, le maire de la ville a publié un communiqué allant dans le même sens.

Ces appels arrivent au moment où les populations de Kinshasa et de Goma n’ont pas hésité à demander le départ du président Kabila, lors des manifestations de joie qui ont suivie les victoires des Léopards en Quart et demi-finale.

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire