Des membres de l’UDPS portent plainte contre Tshisekedi à Bruxelles

Des membres du principal parti congolais d’opposition, l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), ont porté plainte contre le président de cette formation, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, pour avoir « modifié unilatéralement » les statuts du parti, tout en réclament des éclaircissements sur des dépenses « injustifiées », a annoncé mardi soir leur avocate.

Cette plainte a été déposée le 19 novembre dernier entre les mains d’un juge d’instruction bruxellois par plusieurs membres actifs de la représentation Benelux de l’UDPS. Elle vise M. Tshisekedi – qui séjourne en « convalescence » en Belgique depuis août 2014, même s’il a annoncé son retour prochain à Kinshasa – et plusieurs membres de sa famille, a précisé Me Fanny Vansiliette dans un communiqué adressé à l’agence Belga.

Les plaignants reprochent des infractions de « faux et usages de faux en écriture », d' »escroquerie » et de « vol » et/ou « extorsion ». Selon Me Vansiliette, il est apparu que les statuts de l’UDPS ont été modifiés unilatéralement par son président. La suppression, à l’article 10, de « la conquête, l’exercice et la conservation démocratiques du pouvoir » comme objectifs de l’organisation ont fait perdre à cette dernière son statut de parti politique à douze mois de l’échéance des prochaines élections en République démocratique du Congo », a fait valoir l’avocate, qui appartient au cabinet Uyttendaele, Gérard, Kennes et associés.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire