DIRECT.CD. Mondial des Clubs — Avec un seul congolais aligné au coup d’envoi, le TP Mazembe a été éliminé dès son entrée en compétition par les japonnais du Sanfrecce Hiroshima sur le score sans appel de 3 buts à 0. Comme la ville de Kinshasa, les corbeaux ont pris l’eau!

Le TP Mazembe qui entamait la Coupe du monde des Clubs avec l’espoir de rééditer ses exploits de 2010 n’a, finalement, pas tenu son rang. Le congolais a été éliminé par les Japonnais du Sanfrecce Hiroshima en quart de finale.

Les Congolais avaient pourtant pris le match par le bon bout, avec une frappe de Roger Assalé détournée en corner, et une tête de Salif Coulibaly trop croisée (2’).Mbwaba Samatta, lui, file dans le dos de la défense mais Kazuhiko Chiba sort le tacle parfait (14’). L’orage africain passé, les locaux commencent à mieux se trouver. Un contre rapide est vendangé par Hisato Sato (19’), d’autres suivront, tous aussi mal négociés. Mais les Nippons se rattrapent juste avant la pause. Sur un corner, Tsukasa Shiotani est bien placé pour inscrire de près son deuxième but en deux matches (44’, 0:1).

Battus sur corner une première fois, les Corbeaux ne retiennent pas la leçon. Richard Boateng en concède un inutile… et fatal. Chiba décolle et double la mise (56’, 0:2). Patrice Carteron a beau lancer les offensifs Rainford Kalaba et Jonathan Bolingi, rien n’y fait. En se découvrant, Mazembe laisse Takuma Asano marquer en contre et envoyer les siens en demi-finale contre River Plate (78’, 0:3).

On remarquera Joel Kimwaki (Capitaine)  était le seul congolais aligné dans les onze de départ, alors que Jonathan Bolingi, entré en seconde période, était fut l’autre congolais de la rencontre.  Une situation qui ne manquera pas de faire parler d’elle.