DIRECT.CD — D’après le journal belge LA LIBRE BELGIQUE, qui cite des “bonnes sources à Kinshasa”, le président congolais pourrait suspendre la constitution et mettre en place un régime où il serait le seul à décider.

Dans un dossier publié sur son site internet, le très sérieux journal belge ” La Libre”, révèle qu’en les embardées successives du gouvernement congolais hors de la route tracée par la Constitution de 2006  pourraient se poursuivre.

Citant des bonnes sources, “La Libre Belgique” , affirme que le président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001 après l’assassinat de son père LD Kabila, a l’intention de nommer des sénateurs nationaux – qui doivent normalement être élus par les députés provinciaux – et d’envisager d’en faire autant avec les députés provinciaux.

Ceci interviendrait en réponse  sur les propos de l’envoyée spéciale du Royaume-Uni pour les Grands lacs, Danae Dholakia: qui a a déclaré à Kinshasa que Londres était prêt à revoir sa coopération avec le Congo si l’élection présidentielle n’avait pas lieu conformément à la Constitution. “Il nous faudra prendre en compte toutes les options si nous commençons à voir une détérioration de la situation liée à un report des élections ou à une modification de la Constitution “.

Le chemin vers les élections serait donc inenvisageable avec ce nouveau plan du président Kabila.

 

Lire l’article du journal LA LIBRE BELGIQUE