Les dissensions sur les pourparlers entre Tshisekedistes et Kabilistes ne divisent pas seulement les « combattants ».

En effet, un homme a été arrêté dans la soirée d’hier pour avoir roué de coups et tenté de tuer sa femme dans la commune de Bipemba à Mbuji-Mayi

Agé d’une trentaine d’années, cet homme dont la police n’a pas relevé d’identité,  n’a pas, selon une source locale,  supporté que sa femme critique la décision de l’opposant Etienne Tshisekedi de dialoguer avec le président Joseph Kabila.

C’est le voisin qui aurait appelé la police.

« Elle est sortie toute nue en courant vers chez moi, alors que son mari la poursuivait derrière », rapporte à témoin.

Le voisin se serait interposer, avant d’appeler la police.

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) d’Etienne Tshisekedi a annoncé sa décision de participer au dialogue national proposé par le président Joseph Kabila.

Ainsi, les opposants au régime Kabila ne sont plus sur la même longueur d’onde, quant à l’attitude à avoir face à cette offre de dialogue du camp présidentiel. Les autres membres influents de la plateforme de l’opposition refusent d’embarquer dans cette aventure. Vital Kamerhé l’a d’ailleurs rappelé : l’opposition dont il se réclame, considère que ce dialogue n’est ni plus ni moins qu’un marché de dupes. Et elle refuse d’y prendre part pour ne pas servir de faire-valoir au régime.

Mbuji-Mayi,  est le fief traditionnelle et tribale du leader de l’UDPS.

Affaire à suivre.

La Rédaction, Direct.cd