Lembert Mende, direction Défense Nationale?

L’implication de Lambert Mende, ministre des médias dans les opérations de traque des FDLR suscite des réactions dans un sens comme dans l’autre au sein de l’opinion. Après recoupement, nos sources nous informent qu’il y a forte probabilité que le porte-parole du gouvernement se voit attribuer le porte-feuille de la défense à défaut celui de l’intérieur.

C’est la raison pour laquelle Lambert Mende s’approprie l’affaire de la traque des FDLR. Mende est mieux parti pour ce poste pour sa maitrise des zones de conflits pendant ses années de rébellion. Son expérience puisée au sein du RCD-Goma de Ruberwa sera mis à contribution pour éradiquer des groupes armés qui sèment la terreur dans l’Est de la RD-Congo.

Lambert Mende était déjà donné pour ministre de la défense avant la publication du gouvernement de cohésion nationale.

Des contraintes politiques ont fait que la bouche autorisée du gouvernement rate ce poste si stratégique. Pas plus tard qu’hier, Mende avait conduit une forte délégation des journalistes à Goma afin de s’imprégner effectivement des opérations de traque des FDLR.

L’initiative a été vantée par des professionnels des médias tous azimuts qui ont eu la chance de palper du doigt les réalités sur le déroulement de ces opérations. Mende est le seul ministre des médias à mettre en place pareilles initiatives.

Déplacer des journalistes RD-Congolais sur le front de guerre surtout que ces derniers éprouvent des difficultés dans la collecte des informations et surtout en zones de conflits où ce sont plus des journalistes étrangers y vont pour nous informer. Si Mende porté à la tête de la défense nationale, son expertise à la matière pourra mettre un terme aux bruits des armes dans l’Est du pays quand une partie du territoire national est toujours en proie de l’insécurité.

PAUL MULAND

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire