Le grand train de vie de Serge Kubla à Kinshasa: « Des filles et du champagne »

À Kinshasa, l’affaire Kubla fait remonter à la surface pas mal de souvenirs au fil des jours.

Mercredi soir, le nom de Monsieur Stéphane nous parvenait. « On pense qu’il était comptable pour Duferco. C’est peut-être l’homme que vous recherchez », expliquaient deux de nos contacts.

Dans le mille, l’expert-comptable de Duferco qui a mystérieusement disparu s’appelle en effet Stéphan De Witte.

« L’homme est arrivé à Kinshasa pour négocier le rachat de l’aciérie de Maluku pour le groupe Duferco », rappelle un ministre qui a « bien vu les trois hommes » sans s’appesantir sur le dossier. « C’est entre les mains de votre justice mais, à la place des enquêteurs belges, je tenterais de prendre contact avec le patron de la Direction générale de la migration (DGM). C’est un ancien de Belgique. Il n’hésitera pas à aider votre justice si vous voulez vraiment retrouver ce Monsieur. »

Un autre contact à Kinshasa n’a rien oublié des soirées bien arrosées et en « très charmante compagnie » organisées autour des trois hommes. « Quand ils étaient tous les trois à Kinshasa, on savait qu’on ne s’ennuyait pas », poursuit-il. « Il y avait Stéphan, Serge et Augustin. » Le nom du troisième larron tombe. Enfin, le prénom. « Les noms de famille, on ne les utilise pas souvent entre nous », explique notre interlocuteur qui se souvient que le trio a rapidement vécu dans un« chouette endroit que leur avait trouvé Christian, un Congolais qui a vécu de longues années en Belgique et qui est décédé en mars dernier ».  Lire la suite ici

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire