Affaire de corruption: Chantal Muzito nie, Serge Kubla craque et avoue tout!

L’épouse de l’ex-Premier ministre congolais affirme n’avoir jamais rencontré Serge Kubla, ont fait savoir mercredi ses avocats dans un communiqué transmis à l’agence Belga. Chantal Muzito se dit dès lors « surprise » d’apprendre « par voie de presse » qu’elle aurait reçu 20.000 euros des mains du bourgmestre de Waterloo.

Le parquet fédéral suspecte Serge Kubla d’avoir remis cette somme à Mme Muzito en tant qu’intermédiaire du groupe industriel Duferco. L’argent lui aurait été donné à l’hôtel Président de Bruxelles à titre d’acompte d’une somme évaluée à 500.000 euros.

D’après son avocat Me Roland Forestini, Serge Kubla ne nie pas la transaction mais il ignorait son caractère frauduleux, pensant honorer une facture.

Au lendemain de l’inculpation de celui qui fut notamment ministre wallon de l’Economie, Chantal Muzito déclare pourtant ne pas connaître Serge Kubla.

« Notre cliente tient à informer l’opinion tant nationale qu’internationale qu’elle est surprise par ces déclarations d’autant plus qu’elle ne connaît pas Monsieur Kubla et ne l’a jamais rencontré pour discuter de quelque sujet que ce soit. Elle n’a donc jamais reçu une quelconque somme d’argent auprès du concerné. Madame Chantal Muzito se réserve le droit de poursuivre en justice toute personne qui tenterait de nuire à son honneur et à sa réputation en tant qu’être humain, épouse et mère de famille », peut-on lire dans le communiqué signé par ses conseils, Tshibangu Kalala et Kangulumba Mbambi.

Kubla craque et avoue tout

Le site sudinfo.be affirme pour sa part que M. Kubla aurait tout avoué à la police. La première nuit a été éprouvante, si bien qu’hier, lors de sa nouvelle audition, le politicien aurait tout expliqué sur les pratiques financières découvertes. L’enveloppe de 20.000 euros ne serait que la partie émergée de sommes tournant autour du million.

Le site belge affirme que le bourgmestre a brusquement craqué. Réinterrogé, Serge Kubla a été, hier, au-delà de ses premières explications simplistes. Il a reconnu, avec beaucoup de détails, l’existence de tout un système occulte de versements d’argent, notamment autour de la firme Duferco. Des sommes d’argent bien supérieures aux 20.000 euros initialement évoqués. Selon ce qui nous est rapporté, le montant tourne autour du million d’euros !

Voilà qui vient contrédire la version de Mme Muzito.

Affaire à suivre.

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire