Joseph Kabila, l’homme qui voulait tromper tout son peuple, tout le temps!

Deux semaines après les violentes manifestations, le gouvernement annonce que le président congolais Joseph Kabila ne briguera pas un autre mandat en 2016. Il faut dire qu’une fois encore la rue a eu raison d’un chef d’État africain après la chute de Blaise Compaoré en octobre 2014.

Pour éviter la guerre

D’après le communiqué du porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, « le président Kabila ne restera pas au pouvoir à la fin de son mandat en 2016 ». Une décision qui devrait être accueillie avec satisfaction au sein de la population congolaise. Au sein de l’opposition, on accueille la décision du gouvernement avec prudence, car en une année, tout est possible.

Pour justifier cette décision du président Kabila, le porte-parole du gouvernement rassure que « la République démocratique du Congo ne reviendra pas à la guerre civile ».

Loi électorale adoptée après amendement

Pour avoir introduit une modification de la loi électorale imposant le recensement général comme une condition avant l’organisation de la présidentielle, le président Kabila a suscité la colère de l’opposition politique et de toute la population. S’en sont suivies des manifestations violemment réprimées par les forces de sécurité. Bilan: 13 morts selon le gouvernement et une quarantaine d’après les chiffres recueillis par la fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et Human Rights Watch (HRW).

Face à cette pression de la rue, le parlement ne pouvait plus adopter la loi en l’état. Il a donc fallu retoucher l’article 8 qui faisait polémique. Un amendement synonyme de victoire pour l’opposition, qui voyait dans ce projet de loi, une volonté cachée de Joseph kabila de se maintenir au pouvoir après la fin de son mandat en 2016.

Arrivé au pouvoir en 2001 suite à l’assassinat de son père Laurent-Désiré Kabila et réélu en 2011 avec un score très contesté par l’opposition, Joseph Kabila finit son mandat présidentiel en 2016. Par cette décision de quitter le pouvoir à la fin de son mandat, le président vient de s’éviter une éventuelle humiliation, comme celle qu’a subie Blaise Compaoré.

3 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Pourquoi nous congolais voulons toujours mettre à feu et à sang ce pays par de propos haineux et anti-patriotiques ? Vous brandissez la constitution, mais vous ne la respectez pas ! Kabila vous a dit qu’il briguerait un autre mandat ? Laissez le terminer son mandat tranquillement. Toujours pessimistes et près à accepter tout ce que dit l’occident (les chancelleries ont dit etc) pauvres naifs, les américains et autres ne pensent qu’à leurs intérêts et non aux vôtres. Pourquoi ils veulent pas terminer les tueuries à l’EST de la RDC ? Ce sont les multinationales qui font tuer vos frères et faire violer nos femmes et filles et, jamais vous ne les accuser …
    Soyons réalistes et aimons nos compatriotes et pas seulement ceux qui vous induisent en erreur.

    • Qui ont mis Kabila au pouvoir?Tu penses qu’il est tombe’ du ciel pour devenir president?Ce sont les memes Americains et consorts qui l’ont mis au pouvoir.Ce sont les mafiateurs .Pour preuve d’ici le mois de Mars si pas des temoins Mbemba va sortir de la prison la ou il est detenu donc Bazeli Kabila alungua na bokonzi mususu abima na prison.Cher compatriote personne en Afrique n’entre au pouvoir par ses propres moyens.Soki pe ozui bokonzi yango ata ko bango nde bakomisaki yo na pouvoir yebaka pe kosala pona ekolo nayo.Bientot tu veras des qu’il va quitter le pouvoir …..CPI et on va lui ravir tous ceux qui l’a garde’ a l’etranger comme argent.( Bokasa,Mobutu,Idi Amin Dada,Bongo,Lisuba,,Bagbo…).