CAN 2015: Des Léopards si fiers et presque parfaits!

Au terme d’un match spectaculaire, la Côte d’Ivoire, plus réaliste qu’une courageuse et fière équipe de la RDC, a glané son billet pour la finale de la CAN (3-1).

Après avoir passé l’obstacle algérien dans un quart de finale qui avait des allures de duel pour le titre, la Côte d’Ivoire se présentait en favorite face à la République Démocratique du Congo, tombeuse au tour précédent de son voisin congolais. Les Éléphants ont justifié leur statut en glanant leur billet pour la grande finale, mais n’ont pas survolé les débats, loin de là. Dès le début de la partie, bien qu’avec le cuir dans leurs pieds, ils ont souffert face à la capacité d’accélération adverse.

C’est grâce à une frappe lointaine et un exploit personnel de Yaya Touré, auteur d’une superbe demi-volée de l’extérieur de la surface, que les hommes d’Hervé Renard ont ouvert le score (0-1, 21e). Une joie de courte durée, puisque Mbokani rétablissait l’équilibre dans la foulée sur pénalty, après une main de Bailly dans sa surface (1-1, 24e). Malmenés comme pouvait encore en témoigner une occasion de buteur de la RDC (38e), les Ivoiriens regagnaient tout de même les vestiaires avec l’avantage au tableau d’affichage, grâce à un but de Gervinho au terme d’une contre-attaque (1-2, 41e).

À la reprise, leur portier Gbohouo devait à nouveau s’interposer (48e, 51e), confirmant que l’avantage des siens ne tenait pas à grand-chose. Mais la Côte d’Ivoire est finalement parvenue à se mettre à l’abris : sur un corner, Aurier a sollicité le gardien avant que Kanon ne pousse le ballon au fond (1-3, 68e). Touchée dans son moral, la RD Congo ne parviendra cette fois pas à réitérer une fin de match dantesque pour revenir au score. La finale revient aux coéquipiers de Yaya Touré, qui affronteront ce dimanche le Ghana ou la Guinée Equatoriale.

Néanmoins, les congolais peuvent être fiers d’une équipe qu’on attendait pas du tout à ce stade de la compétition et qui n’aura pas démerité.

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Bravo aux Léopards. Vous avez péché par l’euphorie et l’excès de confiance. Enfin, vous êtes arrivés en demie, ce qui n’est pas produit depuis des longues années. Prenez le temps de vous préparer à l’avenir et ne vous fiez pas uniquement à vos qualités individuelles. Mettez-les au service du collectif et vous aurez la meilleure équipe. Félicitations pour ce bout de bonheur nous procuré en ces temps de doute et dures épreuves.