Cette métaphore du chef de l’Etat exprimée le 3 février à Bata devant la sélection congolaise est destinée à booster le moral des joueurs à quelques heures du derby face à la Côte d’Ivoire de Yaya Touré.   

Comme il l’avait promis au sélectionneur national Florent Ibenge de rencontrer l’équipe en cas de qualification pour la demi-finale, Joseph Kabila a tenu sa promesse. En séjour à Bata en Guinée équatoriale où les léopards sont en passe de livrer un match décisif contre le Ghana ce mercredi, Joseph Kabila a effectivement rencontré les Léopards mardi à leur lieu d’hébergement. Il a déjeuné avec les joueurs à qui il a apporté une prime « d’encouragement » dont le montant n’a pas été révélé. Bien avant cela, le chef de l’État a tenu une adresse à l’intention des joueurs.

Son message était celui de la motivation avec pour seule devise, remporter le trophée de la CAN 2015 mis en compétition. « Je crois qu’il n’y a rien qui peut nous arrêter », a-t-il déclaré avant de féliciter les Léopards qui ne sont plus parvenus à ce stade de la compétition depuis 1998. « L’objectif pour nous est de ramener la coupe à Kinshasa. Et je pense que c’est faisable. Vous avez certainement l’appui de nous tous ici mais surtout l’appui de toute la Nation congolaise », a-t-il ajouté.

Au sujet du match contre la Côte d’Ivoire, Joseph Kabila a usé d’une métaphore en déclarant que l’objectif des Léopards est d’abattre un éléphant. « Comme vous le savez, le Léopard est souvent très rusé », a-t-il ironisé comme pour dire que les fauves congolais avaient toutes leurs chances intactes dans cette confrontation où plusieurs analystes semblent ne pas les donner pour gagnants. Pour une motivation, cette visite impromptue du premier des Congolais au fief des Léopards à Bata en était une.

Alain Diasso