La RDC est le premier pays qualifié pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2015. Une victoire arrachée à la surprise générale certes, mais avec la manière. De quoi déchaîner l’euphorie de tout le peuple congolais…et du président Joseph Kabila aussi.

C’était un match fou! Zéro partout à la pause, la rencontre entre les Léopards de la RDC et les Diables Rouges du Congo, comptant pour la première demi-finale de la CAN 2015, a spontanément changé de visage à la 55e minute avec l’ouverture du score par les hommes de Claude Leroy. Puis, viendra le second but des Brazzavillois quelques minutes plus tard. Deux buts à zéro, on croyait que la messe était dite pour les Kinois quand ce diable de Neskens Kebano a fait son entrée pour renverser la vapeur. Comme dans un rêve, la RDC a fini par prendre le meilleur sur l’autre Congo qui n’aura d’yeux que pour pleurer.

On imagine donc la joie qui doit emballer toute la RDC à ce moment. Scène de liesse dans les rues de Kinshasa ainsi que dans les autres villes du pays, c’est vrai, mais qu’en est-il du Palais de la Nation? Quelle incidence cette victoire des hommes de Florent Ibenge peut-elle avoir sur la situation politique actuelle du pays de Joseph Kabila? Neeskens Kebano, en dédiant la qualification au président Kabila, a-t-il conscience de tout le bien qu’il a fait à celui qui est confronté depuis quelque jours à une défiance terrible de son opposition et du peuple qui ne veulent pas entendre parler d’un troisième mandat de Kabila ?

En tout cas, c’est un accueil digne des héros qui attend les Léopards au Palais de la Nation.