Ce 15/01/2015, vers 03H00 du matin, les infiltrés de l’armée  et des services de renseignements rwandais sont arrivés à KATIKU, proche de KANYABAYONGA (NORD KIVU) en provenance de KILUMBA-LUOFU, en tenue civile. Ces assassins sont venus dans la nuit pour tuer les les réfugiés hutus et les leaders du FDLR, dont les combattants ont commencé un processus de déposer volontairement les armes.

Selon nos sources, ce n’est pas seulement les leaders des FDLR qui sont visés par ces assassins de Paul Kagame, mais aussi les commandants des FARDC qui ont combattu le M23. Dans cette attaque de ce matin, les infiltrés de l’armée rwandaise étaient au nombre de +30 hommes armés du matériel spécial. Grâce au Renseignement performant et formation militaire plus poussée, les FDLR- Abacunguzi ont causé beaucoup de pertes humaines et matériels parmi ces assassins (2 morts, dont un Major, 4 blessés et beaucoup de matériels militaires récupérés).

Après avoir subi une défaite cuisante, ces infiltrés RDF/DMI ont fui et ils ont emporté le cadavre de leur Major tombé sur le champ de bataille. Mais avant de fuir ils ont tué sur le champ dans village Katiku au Nord Kivu, un enfant congolais et ils ont aussi emporté un chauffeur d’un véhicule conduit par force (véhicule arrêté après le repli des assaillants).

Cet événement intervient alors que le gouvernement rwandais est entrain de faire le tout possible pour que la MONUSCO commence les opérations militaires contre les FDLR mais en vain.

Par notre Correspondant