Loi électorale: les Kabilistes « hackent » la démocratie en RDC

Les Kabilistes ont mis en place une nouvelle stratégie pour « hacker » la démocratie en RDC.

Le projet de révision de la loi électorale est examiné ce samedi 17 janvier 2015 par les élus de la République démocratique du Congo, qui ont été convoqués, ce vendredi, à la dernière minute.

En République démocratique du Congo, le projet de révision de la loi électorale est examiné ce samedi par les élus qui ont été convoqué à la dernière minute, ce vendredi 16 janvier 2015, au soir.

La commémoration de la mort de Patrice Lumumba, qui a habituellement lieu le 7 janvier de chaque année sera perturbée pour cette édition. En ce sens que l’Assemblée nationale rd-congolaise compte se réunir ce samedi-même, à Kinshasa. Cette décision coïncide avec la contestation de l’opposition qui enfle.

En effet, les opposants sont déterminés à ne pas accepter ce projet qui stipule entre autres un recensement de la population avant la prochaine Présidentielle. Ce qui est impossible avant 2016 date des élections, selon l’opposition.

C’est d’ailleurs dans cette optique que l’opposition prévoyait de manifester lundi 19 janvier prochain contre ce projet, qualifiant ce projet de loi d’une manœuvre pour permettre à Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir après la fin de son second mandat.

De son côté, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a balayé d’un revers de la main les inquiétudes de l’opposition, indiquant que même si l’élection était un peu repoussée, ce ne serait pas si grave. Il précise que le scrutin peut très bien se tenir en 2016… comme en 2017, rapporte RFI.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire